Élections municipales

Candidats investis et soutenus par LaREM en Occitanie

Navigation

Thomas Berger
Candidat soutenu à la mairie de Castanet-Tolosan (Haute-Garonne, 31)

Thomas Berger est professeur de philosophie. Après une classe préparatoire littéraire, il a rejoint le double-cursus philosophie / droit de l’Université Panthéon-Sorbonne. Il choisit ensuite de se consacrer à l’étude de l’Histoire de la philosophie. C’est sur «la création du meilleur univers possible chez Leibniz» qu’il a travaillé dans le cadre de son master.

Aujourd’hui, c’est au Castanet-Tolosan que ce natif de Toulouse, métropole voisine, souhaite œuvrer à créer le meilleur cadre de vie possible pour ses concitoyens. Sportif, formé aux premiers secours et réserviste, Thomas Berger travaillera à rendre sa ville plus inclusive, responsable et écologique, pour que chacun y trouve sa place..

Jean-Yves Chapelet
Candidat soutenu à la mairie de Bagnols-sur-Cèze (Gard, 30)

Ancien professeur des écoles, Claude Alimi est médecin généraliste au Beausset depuis 1988. Il s’investit auprès de la MJC, Maison de la Jeunesse et de la Culture, du Beausset depuis 2002, d’abord en tant que moniteur de tir à l’arc, puis en tant que trésorier. Il en devient le président en 2015.

Très attaché à sa commune, il est animateur du comité local de La République En Marche.

Dominique Faure
Candidate soutenue à la mairie de Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne,31)

Ancienne sportive de haut niveau, Dominique Faure est une dirigeante d’entreprise. Elle est diplômée de l’INSA de Lyon.

Dominique Faure est devenue maire de Saint-Orens-de-Gameville en 2014. Elle est également vice-présidente de la métropole de Toulouse en charge du développement économique.

Dominique Faure a rejoint La République En Marche au printemps 2017. Elle est membre du Conseil national du Mouvement qui a pour objectif de déterminer les principales orientations politiques de LaREM.

L’équipe municipale de Dominique Faure est pleinement engagée pour servir les 11 700 Saint-Orennais(es), pour avancer de manière efficace et responsable dans l’intérêt de la ville.

“ Notre projet 2020 - 2026 sera dans le prolongement du mandat 2014 - 2020, il sera étroitement lié à notre identité territoriale péri-urbaine, agricole, pavillonnaire. Nous poursuivrons avec le même enthousiasme et la même passion la protection de nos bois, de nos espaces verts, la modernisation des services publics de la commune et la qualité de notre cadre de vie. ”

Romain Grau
Candidat investi à la mairie de Perpignan (Pyrénées-Orientales, 66)

Né au coeur des Pyrénées-Orientales, en pays catalan, Romain Grau est fils de viticulteurs et de commerçants.

Très attaché à son territoire, Romain Grau est conseiller départemental des Pyrénées-Orientales. Il a été également premier-adjoint au maire de Perpignan et conseiller communautaire de Perpignan Méditerranée Métropole.

Élu député LaREM de la 1ére circonscription des Pyrénées-Orientales en 2017, Romain Grau est membre de la commission des finances à l’Assemblée nationale, vice-président du groupe d’études sur les langues et cultures régionales et membre du groupe d’études “ vigne, vin et oenologie ”. Impliqué sur les questions de sécurité, en tant que rapporteur spécial du budget de la police et de la gendarmerie nationales, fonctions dans lesquelles il se bat pour l’augmentation des moyens pour les forces de l’ordre.

Diplômé de Sciences Po Paris et ancien élève de l’ENA, il est avocat spécialisé en droit des affaires et en droit fiscal. Il a été aussi chef d’entreprise d’une PME perpignanaise.

En 2019, Romain Grau co-fonde “ Occitanie Avenir ”, un espace d’échanges et de propositions rassemblant tous les députés LaREM de la région, afin d’évaluer les politiques publiques conduites en région et leur efficacité. Il souhaite aujourd’hui s’engager auprès des 122 000 habitants de Perpignan pour améliorer concrètement le quotidien et les perspectives de tous les Perpignanaises et les Perpignanais.

“ Je m’engage dans cette campagne municipale à Perpignan en 2020 pour proposer un projet ambitieux marqué par le pragmatisme, le volontarisme et l’optimisme. Je veux être utile aux Perpignanaises et aux Perpignanais avec toujours la même méthode fondée sur l’écoute, le travail et la proximité. Je proposerai dans les semaines à venir un projet pour notre ville qui sera porté par une équipe venant d’horizons différents et unie par une même volonté : faire de Perpignan une ville où il fait bon vivre. ”

Philippe Guyot
Candidat soutenu à la mairie de Plaisance-du-Touch (Haute-Garonne, 31)

Ancien professeur des écoles, Claude Alimi est médecin généraliste au Beausset depuis 1988. Il s’investit auprès de la MJC, Maison de la Jeunesse et de la Culture, du Beausset depuis 2002, d’abord en tant que moniteur de tir à l’arc, puis en tant que trésorier. Il en devient le président en 2015.

Très attaché à sa commune, il est animateur du comité local de La République En Marche.

Frédéric Lafforgue
Candidat soutenu à la mairie de Castelnau-Le-Lez (Hérault, 34)

Frédéric Lafforgue, directeur d’un cabinet d’expertise comptable, vit à Castelnau-Le-Lez depuis 1989. Membre du conseil municipal depuis 1995, il a été successivement délégué à l’activité économique, aux affaires scolaires, à l’insertion et à l’emploi puis à l’urbanisme et au développement durable. Il rejoint le Conseil général de l’Hérault en 2002, et ce jusqu’en 2015. Frédéric Lafforgue est maire de Castelnau-Le-Lez depuis l’automne 2017.

Laurent Mazuray
Candidat soutenu à la mairie de Muret (Haute-Garonne, 31)

Enseignant-chercheur de renommée internationale, spécialiste de l’optique, Laurent Mazuray est responsable de programme chez Airbus Defense & Space. À ce titre, il a contribué à tisser des liens entre l’industrie aéronautique et l’éducation.

Il est d’ailleurs vice-président de l’Union Laïque, une association visant à développer des actions sociales et éducatives, et président de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves de Haute-Garonne.

Laurent Mazuray est conseiller municipal de Muret depuis 2014, chargé de la tranquillité publique, de la police municipale et de la prévention- médiation. Il se présente aujourd’hui à l’élection municipale entourée d’une équipe dynamique venant d’horizons politiques et professionnels divers.

Claire Lapeyronie
Candidate investie à la mairie de Pont-Saint-Esprit (Gard, 30)

Ancien professeur des écoles, Claude Alimi est médecin généraliste au Beausset depuis 1988. Il s’investit auprès de la MJC, Maison de la Jeunesse et de la Culture, du Beausset depuis 2002, d’abord en tant que moniteur de tir à l’arc, puis en tant que trésorier. Il en devient le président en 2015.

Très attaché à sa commune, il est animateur du comité local de La République En Marche.

Fermer la recherche