Élections municipales

Candidats investis et soutenus par LaREM en Nouvelle-Aquitaine

Navigation

Raphaël Bernardin
Candidat investi à la mairie de Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn, 81)

Originaire d’une petite commune du Nord-Est de la France, Raphaël Bernardin a effectué ses études d’ingénierie de l’eau au lycée agricole d’Albi-Fonlabour. Il n’a jamais quitté le Tarn depuis.

Conscient de l’enjeu majeur que représente la transition écologique pour nos territoires, il est aujourd’hui directeur régional Sud-Ouest d’une société spécialisée dans l’environnement et plus particulièrement tournée vers la protection des ressources en eau.

Raphaël Bernardin a participé à la Grande Marche en 2017. Référent La République En Marche pour le Tarn, il croit fortement aux initiatives citoyennes et cherche à les renforcer grâce aux comités locaux. À l’automne 2017, Raphaël Bernardin a été élu maire de Saint-Sulpice-la-Pointe, sous l’étiquette En Marche suite à des élections anticipées sur la commune.

“ Mon arrivée à la mairie en 2017 a été exceptionnelle et mon mandat, seulement 2 ans, trop court pour mettre en place et consolider la dynamique de démocratie participative à laquelle je crois fermement ! En tant qu’élu local, je cherche les solutions sur mon territoire, en consultant les habitants organisés en groupes de travail. Ma conception de la démocratie, très concrète et pragmatique, a par exemple permis, en quelques mois, de définir un nouveau cahier des charges pour la gestion du cinéma de Saint-Sulpice-la-Pointe et c’est désormais une association citoyenne qui gère ce service public. Je viens de la société civile et la politique est pour moi très réelle : il s’agit de s’impliquer dans la vie locale et de participer aux décisions de la ville. ”

Anthony Brottier
Candidat à la mairie de Poitiers (Vienne, 86)

Anthony Brottier est directeur régional d’un OPCA, une structure associative qui a pour mission de collecter les contributions des entreprises destinées au financement de la formation professionnelle continue des salariés.

Membre de La République En Marche, il est responsable des élections dans le département. Depuis plusieurs mois, avec une équipe de bénévoles, il sillonne Poitiers afin d’aller à la rencontre des habitant(e)s de la ville et construire avec eux un programme ambitieux. Étant lui-même issu de la société civile, Anthony Brottier a à cœur de rassembler, sur sa liste, toutes les énergies.

Martial Candel
Candidat à la mairie de Nontron (Dordogne, 24)

Infirmier, Martial Candel est aujourd’hui maire délégué de Saint-Crépin-de- Richemont depuis début 2019, moment où le village a été intégré à la commune nouvelle de Brantôme en Périgord. Il est animateur local du comité En Marche Nord Dordogne.

Thomas Cazenave
Candidat à la mairie de Bordeaux (Gironde, 33)

Agrégé d’économie-gestion et diplômé de Sciences Po et de l’ENA, Thomas Cazenave est actuellement délégué interministériel auprès du Premier ministre, en charge de la réforme de l’Etat. Bordelais de naissance, il porte un projet de renouveau pour sa ville, à la fois ambitieux et concret, qui s’attaque de front aux défis urbains d’aujourd’hui et de demain: circulation et mobilité, logement, transition écologique.

Véronique Planton
Candidate à la mairie d’Ambarès-et-Lagrave (Gironde, 33)

Après des études commerciales, Véronique Planton commence sa carrière au Conseil général à Bordeaux, au service de l’enfance. Elle poursuit par la suite son chemin sur l’île de la Réunion, où elle travaille successivement comme responsable d’un établissement de restauration puis comme agent immobilier.

En 2010, elle rentre en métropole et rejoint cette fois- ci le Conseil départemental à Bordeaux, en tant que chargée de communication événementielle. Dynamique et polyvalente, Véronique Planton a créé au début de l’année une association citoyenne appelée «Notre nouvelle ville», qui incarne sa démarche de renouveau et sa recherche de durabilité pour sa commune.

Philippe Ribot
Candidat à la mairie du Haillan (Gironde, 33)

Cadre bancaire, responsable de l’agence de Villenave d’Ornon au Crédit Agricole d’Aquitaine , Philippe Ribot a été élu local pendant dix-neuf ans. Il a longtemps été adjoint aux finances. Philippe Ribot travaille de longue date avec le comité local d’En Marche à la création d’un programme pour Le Haillan co-construit avec les citoyen(ne)s.

Fermer la recherche