Le Mouvement

La République En Marche est un mouvement politique et citoyen qui poursuit une ambition : remettre les Français au cœur de la vie politique. Ce mouvement n’est pas une addition d’individus, mais le rassemblement de personnes engagées qui partagent un socle de valeurs et la volonté de regarder la réalité en face pour mieux la transformer.


Avril 2016 : naissance du mouvement


Le 6 avril 2016, Emmanuel Macron lance le mouvement En Marche ! dans sa ville natale, à Amiens avec la volonté de « refonder par le bas » et une certitude : « Ce mouvement ne sera que ce que nous en ferons ».

Depuis le premier jour, la raison d’être de La République En Marche ! est de rassembler toutes les bonnes volontés autour d’une ambition positive pour notre pays. Peu importe qu’elles viennent de la gauche, de la droite, du centre, de l’écologie ou d’ailleurs : seule compte notre volonté partagée de progrès au service de l’intérêt général.

Nous sommes aujourd’hui plus de 400 000 adhérents à porter le projet progressiste français et européen.

2017 : l'élection présidentielle

La campagne

Lors de la Grande Marche, plus de 5000 volontaires partent à la rencontre des Français. Après plus de 300 000 portes frappées et 100 000 témoignages recueillis, un diagnostic est établi. Il servira de socle pour construire le programme d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle.

Sur le terrain, le mouvement se structure grâce à l’énergie de ses adhérents : des référents départementaux sont nommés, des comités locaux créés sur l’ensemble du territoire. Ils mènent de nombreuses actions citoyennes et militantes. De grands meetings sont organisés autour du candidat et du projet qu’il porte comme le 4 février 2017, à Lyon, où En Marche rassemble 16 000 citoyennes et citoyens ou à Bercy, une semaine avant le premier tour de l'élection, où se retrouvent plus de 20 000 personnes.

Emmanuel Macron remporte l'élection présidentielle le 7 mai 2017



Juin 2017 : le renouvellement des visages à l'Assemblée nationale


La victoire de nos candidats partout en France marque un profond renouvellement politique dont notre démocratie avait besoin : fidèle à notre promesse, notre mouvement a mis au jour une représentation nationale paritaire(*), plus jeune et issue de la société civile.

* En faisant élire 149 femmes à l’Assemblée nationale (soit 47% de nos députés), nous avons fait passer le taux de représentation des femmes de 26,8% à 38,8%.

Fermer la recherche