Vous vivez à l'Étranger ?

Voici une liste d'informations utiles et qui vous concernent directement !


Covid-19 - Fermeture des frontières

*Mise à jour le 05/02/21*

Fin janvier, suite à un Conseil de défense sanitaire, le Premier ministre a annoncé des nouvelles mesures nécessaires afin de limiter la propagation du virus. Il a aussi appelé à limiter les déplacements internationaux. Voici un résumé des nouvelles dispositions pour voyager :

Situation dans l'Union Européenne Depuis le dimanche 31 janvier, toute personne entrant sur le territoire français a l’obligation de présenter un test PCR négatif de moins de 72 h, ainsi qu'une déclaration sur l’honneur. Cette disposition s’applique pour tous les modes de déplacement, par voie routière, ferroviaire, aérienne ou maritime. Toutefois, sont exemptés de l’obligation de présenter un test PCR les transporteurs routiers, les travailleurs transfrontaliers, sans limitation de distance, et les résidents des bassins de vie frontaliers, dans un rayon de 30 km autour de leur domicile, pour tout motif de déplacement de moins de 24 h. => Retrouvez les explications de Pieyre-Alexandre Anglade, Député LaREM du Benelux

Situation hors Union Européenne Depuis le 31 janvier 2021, tout déplacement vers / depuis un pays extérieur à l’espace européen est soumis à la production d’un motif impérieux. Tout voyageur, quelle que soit sa nationalité, doit présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière : 1- le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique « RT-PCR COVID » datant de moins de 72 heures avant le départ et ne concluant pas à une contamination par la covid-19 ; 2 - une déclaration sur l'honneur attestant qu'il ne présente pas de symptôme d'infection à la covid-19, qu'il n'a pas connaissance d'avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le voyage, qu'il accepte qu'un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à son arrivée sur le territoire national, qu'il s'engage à respecter un isolement volontaire de sept jours après son arrivée en France métropolitaine et à réaliser au terme de cette période, dans le cas d’un voyageur de plus de onze ans, un examen biologique de dépistage virologique (PCR).

=> Retrouvez l'interview de Roland Lescure, Député LaREM d'Amérique du Nord

Anne Genetet, Députée LaREM, a demandé la semaine dernière, au Secrétaire d'Etat en charge des Français de l'Étranger, Jean-Baptiste Lemoyne, des "clarifications" et des "perspectives" de la part du gouvernement concernant la fermeture des frontière. => Retrouvez son intervention => Retrouvez la réponse du Secrétaire d'Etat


L'enseignement français à l'étranger

L’enseignement français à l’étranger est une fierté nationale , il est de qualité et est connu pour son excellence dans le monde entier. Notamment via le rapport de Mme la députée Samantha Cazebonne, il a été souligné une nécessité de repenser la stratégie du modèle et le fonctionnement du système éducatif français à l’étranger et le maintenir face à la concurrence des établissements anglo-saxons de plus en plus populaires.
L’attente de doubler le nombre d’élèves accueillis dans les années à venir est un défi qui va de pair avec une refonte de l’enseignement. Aujourd’hui il faut pouvoir lui attribuer un meilleur financement afin qu’il soit à la hauteur des espérances. Dans cette perspective, la réforme proposée par Emmanuel Macron doublera le nombre d’élèves scolarisés dans un établissement francophone.

L'AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger) c’est 500 établissements dans le monde avec 350 000 élèves, 1 000 cadres expatriés, 5 000 enseignants titulaires de l’Éducation nationale payés par l’AEFE et 3 000 par un contrat local, 25 000 enseignants en contrat locaux. Il existe 3 types d'établissements:

Les EGD (établissements en gestion directe) sont déconcentrés de l’AEFE, dotés d’un ordonnateur secondaire, du proviseur et d’un comptable secondaire. Le budget est agrégé chaque année à celui de l’AEFE qui leur accorde des subventions et rémunère les personnels titulaires.
Les établissements conventionnés sont gérés par des associations de droit privé français ou étranger. Ils ont passé une convention administrative, financière et pédagogique avec l’AEFE (sur les conditions d’affectation et de rémunération d’agents titulaires de l’Éducation nationale, attribution des subventions) // dialogue constant avec l’AEFE. Les établissements partenaires sont gérés par des associations de droit privé français ou étranger, ils ont signé un accord avec l’Agence définissant les relations financières et les prestations auxquelles ils peuvent prétendre (formation personnels, inspections, orientation scolaire, etc.)


Sécurité des ressortissants Français à l'étranger

Le centre de crise du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a été créé en 2008 répondant à un contexte mondial de plus en plus instable en raison de la multiplication des crises. Étant donné que le nombre de ressortissants français vivant à l’étranger ne cesse d’augmenter, l’État doit pouvoir répondre à ces situations de crises. Il informe les familles, vient en aide aux victimes, aides humanitaires, expertise médicale également (en cas de maladies infectieuses), prend en charge des victimes françaises en cas d’attaques terroristes à l’étranger.

  • Inscrivez-vous sur Ariane

  • Vos représentants à l'étranger

    La représentation politique des Français à l’étranger comprend les conseillers des Français de l'Étranger (anciens conseillers consulaires), les conseillers à l'Assemblée des Français de l'Étranger (AFE), les députés et les sénateurs.
    La loi du 22 juillet 2013 instaure deux instances représentatives des Français établis hors de France : les conseils consulaires et l’Assemblée des Français de l’étranger.

Fermer la recherche