• Plan de vaccination : sauvons des vies et retrouvons la nôtre
  • Où en sommes-nous ?

Mise à jour le 10 février 2021

A ce jour, plus de 2 500 000 vaccinations ont été réalisées et 42,5% des plus de 80 ans ont reçu une première injection.

La route est encore longue, mais nous avons dépassé les premiers objectifs que nous nous étions fixés : 1,5 million de vaccination en janvier au lieu de 1 million prévues.

Nous poursuivons le déploiement de notre stratégie vaccinale et le renforcement de notre stratégie tester, alerter, protéger qui a été adaptée face au risque de nouveaux variants avec :

  • le renforcement des moyens de l'assurance maladie avec 10 000 personnes pour passer les coups de fil, pour faire le contact tracing, comme on dit, remonter la chaîne de contamination, alerter les cas contacts.
  • le développement extrêmement important des capacités de ciblage et de séquençage pour identifier les cas de variants.
  • le déploiement des milliers de médiateurs sur les gestes barrières aux milliers d'infirmières, d'infirmiers qui se rendent au domicile des personnes positives pour les aider à s'isoler, pour proposer des tests antigéniques à leur entourage familial.

LA STRATEGIE VACCINALE INITIALE

A l’initiative de la France, nous avons lancé une équipe de négociation européenne en juin dernier, qui nous a permis de constituer un portefeuille large de vaccins, identique pour tous les pays européens ; nous avons ainsi commandé de quoi vacciner 100 millions de personnes, soit plus que la population française.

Ces vaccins permettront d’atteindre notre cible d’au moins 15 millions de personnes vaccinées d’ici l’été. La campagne vaccinale durera ainsi plusieurs mois.

La Haute Autorité de Santé a établi un ordre de priorités :
• Etape 1 : les personnes âgées en EPHAD (Pour rappel, 1/3 des morts du Covid en France sont des résidents en EPHAD bien que ces derniers ne représentent qu'1% de la population).
• Etape 2 : les personnes de plus de 75 ans, puis les personnes de plus de 65 ans, puis les soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités
• Etapes 3, 4, et 5 : élargissement de la vaccination à toute la population.

Avec le vaccin, une phase nouvelle de la lutte contre la pandémie s’est ouverte. Il s’agit d’un défi humain et logistique considérable et inédit qui nécessite patience et détermination. Nous allons y arriver !

« A la fin, en nous vaccinant, nous sauverons des vies et nous retrouverons la nôtre »
Olivier Veran, le 7 janvier 2021



Face à la Covid-19, la France met en place des mesures parmi les protectrices au monde

Le soutien aux entreprises et les mesures de protection des plus vulnérables mis en place par le Gouvernement depuis le début de la crise font de la France l'un des pays les plus protecteurs au monde.
  • Des mesures de soutien aux entreprises
Suite au second confinement, le Gouvernement renforce les aides pour toutes les entreprises fermées administrativement, quelle que soit leur taille. Ainsi, les entreprises pourront choisir entre le fonds de solidarité plafonné à 10 000 euros par mois, et avantageux pour les TPE et PME, ou alors une aide à hauteur de 20% du chiffre d’affaires de l’entreprise dans la limite de 100 000 euros par mois (calculée sur le chiffre d'affaires mensuel de l’année précédente).

Pour bénéficier du fonds de solidarité, les entreprises impactées par le couvre-feu d'octobre pourront faire leur déclaration sur impots.gouv.fr. Celles impactées par le confinement de novembre, dès début décembre.


  • Des réponses concrètes et adaptées aux besoins des personnes les plus fragiles
Depuis le début du quinquennat, et encore plus durant cette crise le Gouvernement est déterminé à aider les personnes qui en ont besoin.

Pour l’année 2020, le Gouvernement a ainsi annoncé une hausse de 144 millions d’euros de son budget consacré à l’aide alimentaire. Dans le cadre du plan de relance, 100 millions d’euros de soutien aux associations de lutte contre la pauvreté sont mobilisés afin de répondre et d’anticiper les défis posés par la crise de la Covid-19.

Ces mesures complètent l’ensemble des aides directes qui ont été décidées en 2020 pour soutenir les plus précaires face à la crise, à hauteur de 3 milliards d’euros au total.

  • Téléchargez le Guide « Besoin d’aide ? » : cliquez-ici

Par ailleurs, le 14 octobre 2020, le Président de la République a annoncé qu’une aide exceptionnelle sera versée à 4 millions de familles modestes et précaires bénéficiaires du RSA et des APL.

Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a annoncé jeudi 26 novembre la mise en place d’une mesure exceptionnelle : un revenu mensuel minimum de 900 euros pour les travailleurs précaires. Lire notre article sur le sujet

  • Pour plus d'infos sur les dispositifs d'accompagnement : cliquez-ici

Le plan jeunes est également renforcé. En plus du dispositif d’accompagnement des jeunes dans leur parcours professionnel, la ministre a annoncé un soutien financier sur mesure jusqu’à 500 euros par mois et le doublement des bénéficiaires de la garantie jeunes (484€/mois). Au total, 200 000 jeunes seront concernés par cette garantie en 2021.
  • Des aides pour les strucutures de l'ESS
Afin de faire face à la crise sanitaire, des mesures à destination des structures de l'économie sociale et solidaire ont été prises. Ces dernières sont par ailleurs pleinement éligibles à toutes les aides mises en place par le Gouvernement.
  • Retrouvez toutes les mesures pour l'ESS : cliquez-ici

  • Soutenir nos soignants dans cette nouvelle épreuve

Le Ségur de la Santé a permis la prise en compte de l’effort immense fourni par les soignants. Plus de 8 milliards d’euros sont mobilisés pour revaloriser les carrières et les salaires des personnels soignants.

  • Plus d'infos sur le Ségur de la Santé : cliquez-ici

L’hôpital est plus solide qu’au printemps. Le secteur a acquis de l'expertise, de la connaissance du virus, une montée en compétences des soignants, et une meilleure préparation du public comme du privé.

En 6 mois, la France s’est mise en position d'armer plus de 10 000 lits de réanimation contre 5 000 avant. Pendant l’été, près de 7 000 personnels supplémentaires ont été formés, les stocks nationaux de respirateurs, de médicaments, d’anesthésiques et de masques ont été reconstitués et sécurisés.

Ce qu'il faut retenir du plan de relance #FranceRelance

D’une ambition et d’une ampleur historiques, le plan de relance présenté le 3 septembre d’un montant de 100 milliards d’euros doit permettre construire l’avenir et rendre notre pays plus compétitif, écologique et solidaire.

« Ce plan permettra de relancer notre pays en lui donnant des atouts stratégiques pour l'avenir, sans laisser personne au bord du chemin. »
Stanislas Guerini, Délégué général de LaREM

Dans cette période difficile, serrons-nous les coudes, nous allons y arriver !

Téléchargez l’application #TousAntiCovid :

Fermer la recherche