Retour à la liste des événements

Atelier réflexion sur la crise par vidéo-conférence - Paris 12e, 18/04/2020

Organisé par un ancien adhérent
  • Samedi 18 avril 2020, 15h00
  • 40 rue de Toul, 75012 Paris 12e

Madame, Monsieur, Chère amie, Cher ami,

Nous vivons en ce moment une crise sanitaire qui est d'abord et avant tout une crise humaine. Je pense à toutes les victimes et à tous les malades du Covid 19. Je forme le voeu que chacune et chacun, ainsi que sa famille et son entourage, se porte bien et soit épargné. Si malheureusement tel n'était pas le cas, soyez assuré de toute ma sympathie. Je comprends très bien l'inquiétude que certains peuvent ressentir. En effet, j'ai moi-même été atteint du Covid dont je finis petit à petit de guérir après avoir été malade pendant près d'un mois.

Membre de la première heure de En Marche! dès avril 2016, j'ai créé quelques mois plus tard le comité local Porte de Charenton Porte Dorée auquel vous avez adhéré depuis lors. Ce comité avait une raison d'être: fédérer autour de la démarche de rénovation et de progrès lancée par Emmanuel Macron les habitants de l'est du 12è arrondissement. Par sa géographie, ce comité avait notamment vocation à accueillir les résidents situés de part et d'autre des boulevards des maréchaux, ces "confins" parisiens qui ont le droit autant que les autres quartiers d'être pleinement inclus dans la vie de la cité. 

La crise du coronavirus a redonné toute son actualité à cet impératif de cohésion sociale et d'inclusion citoyenne.Cette crise remet en cause nos modes de vie et nous conduit, individuellement et collectivement, à faire le bilan de ces dernières années et à réfléchir à l'après-crise. Comme l'a dit le Président de la République, rien ne sera plus comme avant. Je le cite "Il nous faudra demain tirer les leçons du moment que nous traversons, interroger le modèle de développement dans lequel s’est engagé notre monde depuis des décennies et qui dévoile ses failles au grand jour, interroger les faiblesses de nos démocraties. Ce que révèle d’ores et déjà cette pandémie, c’est que la santé gratuite sans condition de revenu, de parcours ou de profession, notre Etat-providence ne sont pas des coûts ou des charges mais des biens précieux, des atouts indispensables quand le destin frappe. Ce que révèle cette pandémie, c’est qu’il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché. Déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner notre cadre de vie au fond à d’autres est une folie. Nous devons en reprendre le contrôle, construire plus encore que nous ne le faisons déjà une France, une Europe souveraine, une France et une Europe qui tiennent fermement leur destin en main. Les prochaines semaines et les prochains mois nécessiteront des décisions de rupture en ce sens. Je les assumerai.

La crise actuelle agit ainsi comme un révélateur des failles de notre modèle de développement et des faiblesses de notre démocratie. Mais elle fait aussi ressortir nos forces et nos ressources, à l’image de la solidarité et de la résilience quotidiennes dont font preuve les Français. Les moments que nous vivons marquent aussi un retour à l’essentiel : la santé, la protection des plus fragiles, moins de consommation et de déplacements, la réhabilitation des métiers « en première ligne » ; le besoin intuitif d’être solidaires ; l’impératif de pouvoir « bien éduquer » et « bien vivre » en famille. Cette crise marque le retour de l'humain, réhabilite la maxime trop oubliée de Protagoras selon laquelle "L'Homme est la mesure de toutes choses". 

Dans ce contexte, le moment est venu de nous retrouver pour partager ensemble nos réflexions sur la crise et notre ressenti sur sa gestion par les pouvoirs publics, ainsi que pour réfléchir à ce que dit la crise sur notre société et ses fractures. C'est une étape préalable à la réflexion qui viendra ensuite sur le monde d'après : avenir des politiques sanitaires, rôle de la science, interrogations sur la mondialisation, défiance démocratique, nature de la relance, place de la biodiversité et de la transition écologique. Les enjeux que soulève cette crise sont nombreux. 

Pour y répondre, mobilisons-nous, partageons, exprimons nous en toute liberté. Ensemble, nous pouvons commencer à réfléchir au monde de demain et contribuer aux “décisions de rupture” que le président de la République a appelé de ses vœux le 12 mars 2020. Les enseignements et les choix collectifs qui suivront détermineront notre avenir. Pour cela, la réflexion collective est indispensable. C'est à cet exercice que je vous convie.

Je vous invite donc à participer à un premier atelier le samedi prochain 18 avril à 15H. L’objectif de cet atelier sera de tirer les premiers enseignements de la crise que nous traversons. Je vous donnerai rapidement des précisions sur son ordre du jour. 

Cet atelier se tiendra bien entendu à distance puisque nous sommes dans le cadre du confinement. Ce sera une vidéo-conférence grâce à un outil qui sera skype ou zoom. Des informations techniques vous seront données dans la semaine par moi ou par les coanimateurs du comité que j'ai nommés, Georgette Pantz et David Ariel. Cependant, je vous invite déjà à cocher la date et l'heure du 18 avril à 15H. 

Pour la meilleure organisation possible de cet atelier, j'invite chacune et chacun à me répondre sans attendre par courriel en retour ou par téléphone pour me faire part de ses attentes, de ses préoccupations, des sujets qu'il souhaite voir abordés. Je ferai une synthèse de ces communications ainsi qu'un compte-rendu de l'atelier. Ces documents seront transmis au QG du mouvement. Je les transmettrai également directement à la Présidence de la République si leur intérêt le justifie.

D'ici-là, je vous souhaite une bonne poursuite du confinement et de continuer à bien vous protéger et prendre soin de vous. Je vous souhaite de Joyeuses Pâques et j'adresse à toutes et à tous un salut républicain et fraternel.

Christophe Chamoux
Animateur du comité Porte de Charenton Porte Dorée
06.64.12.10.30

Les événements à proximité

Fermer la recherche