Retour à la liste des événements

[Municipales] - Ce jour, Vendredi 14 Juin - Interview de J. Maire dans l'EXPRESS - Sèvres, 14/06/2019

Organisé par Séverine A. du comité En Marche ! Sèvres
Cet événement est terminé
  • Vendredi 14 juin 2019, 23h15
  • L'Express, 92310 Sèvres

Chères marcheuses sévriennes, chers marcheurs sévriens,

L'équipe du comité d'animation d'EM Sèvres partage, ce soir, avec vous, des extraits de l'article de l'Express, relayant entre autre l'interview de notre député Jacques Maire. Ce papier porte sur les municipales dans les Hauts-de-Seine, notamment à Sèvres. Nous nous sommes procurés une copie de l'article, paru ce jour sur le site dédié.

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/municipales-l-appel-du-pied-des-ex-lr-fait-rugir-les-macronistes-des-hauts-de-seine_2083953.html

[L'Express (site web) - Politique, jeudi 13 juin 2019 par Jean-Baptiste Daoulas

Municipales : l'appel du pied des ex-LR fait rugir les macronistes des Hauts-de-Seine

Après la débâcle des européennes, des maires sortants de droite se rapprochent de la majorité. Les marcheurs locaux oscillent entre méfiance et hostilité. [...]

Depuis le score canon de la République en Marche aux élections européennes, avec 33,57 % des voix dans le département face aux 11,84% de la liste portée par François-Xavier Bellamy, une poignée d'élus de droite se rapproche de la majorité pour échapper à la curée. Le maire de Saint-Cloud Éric Berdoati et son collègue de Chaville Jean-Jacques Guillet ont claqué la porte du parti Les Républicains au début du mois de juin. En compagnie de l'édile divers droite de Sèvres, Grégoire de la Roncière, ils ont cosigné une tribune de soutien à Emmanuel Macron dans le Journal du Dimanche (9 juin). Un premier pas pour éviter la concurrence d'une liste de la République en Marche aux élections municipales de 2020 ? [...]

Renouveler les hommes
"Les gens sincères ont leur place dans les alliances, reconnaît Jacques Marilossian. Mais La République en Marche n'a pas vocation à recycler des maires LR historiques qui veulent sauver leur peau". [...]

"Les Hauts-de-Seine, au-delà des individus, c'est un système hérité de l'époque Pasqua-Sarkozy, avec une toxicité dans les relations entre collectivités locales que je n'ai jamais vue ailleurs, dénonce Jacques Maire, député LREM de Meudon, Chaville et Sèvres. Il y a un vrai besoin d'un renouvellement massif des politiques et des pratiques. Peut-on faire ce renouvellement sans renouveler les hommes? Cela me
paraît problématique."  [...]

Soutien ne vaut pas investiture
Les marcheurs locaux passent au crible les prises de position passées de ces élus, incompatibles selon eux avec une alliance. Jean-Jacques Guillet et Grégoire de la Roncière n'ont-ils pas signé l'appel du "collectif des maires pour l'enfance", qui exigeait de ne pas célébrer de mariage
homosexuel? Éric Berdoati n'a-t-il pas participé aux meetings de François-Xavier Bellamy, au Palais des Congrès et à Boulogne-Billancourt, pendant la campagne des européennes?
"Soutien à Emmanuel Macron ne vaut pas investiture aux municipales", répète-t-on à la direction de la République en Marche. [...]

"Le principe de la recomposition, c'est que tout le monde fait un effort."
Un effort? Jacques Maire y est prêt. "Si les maires sortants acceptent de s'effacer derrière une tête de liste de renouvellement, c'est tout à fait jouable, confie-t-il à L'Express. A Chaville, l'évolution de Jean-Jacques Guillet vers une vision compatible avec Emmanuel Macron me semble sincère. Il n'a pas pris parti pour François-Xavier Bellamy. Mais les Chavillois ne comprendraient pas qu'il soit tête de liste". [...]

Les marcheurs locaux font cavalier seul

Imperturbables, les marcheurs locaux continuent à préparer leurs listes pour les municipales en ignorant les manoeuvres des maires sortants. "La CNI est souveraine, mais nous avons un nom pour la tête de liste", met en garde Séverine Aurin-Léon, animatrice du comité de Sèvres. "Nous avons confiance dans les décisions du mouvement qui, jusqu'ici, ne nous ont pas déçus", renchérit son homologue de Chaville, Ana Chevrier. Ancienne référente de La République en Marche dans les
Hauts-de-Seine, la députée Laurianne Rossi a sensibilisé la commission d'investiture sur l'état d'esprit des marcheurs. "Attention, certains nous ont quittés ou sont dans le doute, dit-elle. Il ne
faudrait pas qu'il y ait trop de déceptions."

L'un des principaux dirigeants du mouvement se veut rassurant : "Nous n'irons pas avec des maires sortants sous prétexte qu'ils gagnent tout le temps. Les marcheurs sont notre actif le plus précieux.
Je préfère perdre des élections plutôt que les perdre eux." Une première salve d'investitures de la République en Marche sera rendue publique le lundi 17 juin. Aucune ville des Hauts-de-Seine n'est concernée.]

Les événements à proximité

Fermer la recherche