Retour à la liste des événements

URGENCE CLIMATIQUE - Ménerbes, 18/10/2018

Organisé par Yves L. du comité Nord-Luberon
Cet événement est terminé
  • Jeudi 18 octobre 2018, 18h30
  • chemin des renards, 84560 Ménerbes

URGENCE CLIMATIQUE : Il faut accélerer l’action publique !

 

La France « agit pour la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et contre les changements climatiques ». Ainsi serait d’ores et déjà écrit l’article 1 de la Loi fondamentale si l’opposition parlementaire n’avait pas considéré que le comportement d’un certain Alexandre B justifiait le report de la révision constitutionnelle voulue par le chef de l’Etat.

 

Pour autant la lutte contre le réchauffement climatique n’attendra pas un tel vote, ni le changement du “système”. Comme l’ont écrit des pétitionnaires, si ce combat devait être perdu aucun autre ne pourra être livré. Il y va de la survie de la planéte.

 

Quinze députés issus de six groupes politiques ont lancé le 8 octobre 2018 un collectif parlementaire, baptisé ''Accélérons !'', ''pour faire de la transition écologique et solidaire le point de passage obligé de toutes les politiques publiques votées au Parlement''.

Dans un courriel adressé à l'ensemble de leurs collègues, les quinze premiers signataires soulignent que le nouveau rapport du Giec "montre l'urgence absolue à agir pour le climat et accélérer les actions publiques". Ils invitent les élus à rejoindre ce futur collectif "d'un genre nouveau", selon les termes du député LREM du Maine-et-Loire Matthieu Orphelin, dont le lancement est prévu le 16 octobre.

Parmi les premiers signataires figurent le député PS Dominique Potier (Meurthe et Moselle), proche de l'ex-ministre Nicolas Hulot, Cédric Villani (LREM), le MoDem Erwan Balanant, Eric Diard (LR), Sophie Auconie (UDI-Agir), Guillaume Garot (PS), ou encore le communiste Jean-Paul Dufrègne. Ni le RN ni les Insoumis n'ont participé, soutenu ou rejoint cette initiative.

Qu’en est il des députés du Vaucluse ? Qu’ils soient LREM, LR, ou non inscrit (ligue du sud) envisagent ils de soutenir cette action parlementaire ? Celle-ci a vocation dès le débat budgétaire de la prochaine Loi de Finances de proposer des mesures concrètes sur la mobilité, la bio-diversité, et la lutte contre le réchauffement climatique ?

Nos comités doivent les solliciter, les inciter à prendre position. Au-delà de toute considération politicienne, l’intérêt général, la perspective de plus en plus proche d’une planète difficilement vivable devraient les décider…avant qu’il ne soit trop tard. Il ne s’agit ni de la prochaine échéance électorale ni se survie politique mais juste de l’avenir de l’humanité et de la terre qu’elle habite.

Les événements à proximité

Fermer la recherche