Retour à la liste des événements

Réunion de soutien aux victimes du Bastion Social - Strasbourg, 02/02/2018

Organisé par un ancien adhérent
  • Vendredi 2 février 2018, 18h30
  • 9 rue Vauban, 67000 Strasbourg

Lors de sa séance régulière du 22 janvier dernier, le Conseil Municipal de Strasbourg a voté à l’unanimité une motion contre l’existence d’un café identitaire baptisé l’Arcadia, tenu par un bastion qui n’a de social que le nom, au cœur même de la circonscription.

Le maire de Strasbourg, Roland Ries, a fait le vœu que le quartier, comme la ville, retrouvent leur sérénité ainsi que celui de la fermeture rapide et définitive de « l’Arcadia ».

L’existence même d’une telle structure est une insulte aux valeurs humanistes et républicaines que nous défendons tous. Le fait qu’un établissement véhiculant une telle idéologie puisse avoir pignon sur rue dans notre ville est une négation de son passé, meurtri par les conflits du siècle dernier, et de son présent, comme capitale démocratique de l’Europe, symbole de réconciliation des peuples.

Voisins de l’Arcadia, les gérants du bar-restaurant « le Baromètre » en sont aussi les victimes. En marge de la soirée d’inauguration du Bastion Social, en décembre dernier, des sympathisants et militants d’extrême droite avaient réservé une salle dans ce lieu d’habitude tranquille et accueillant en se faisant passer pour des agents immobiliers. Non content de les laisser dans l’inquiétude et la peur, cet événement leur a causé le préjudice terrible d’être accusé d’être un bar fasciste et raciste.

Adhérents de La République en Marche, avec une conviction profondément républicaine, nous ne pouvons tolérer que l’Arcadia abuse de cette façon d’honnêtes personnes et puisse ternir la réputation d’un lieu convivial comme le Baromètre ou qu’il brandisse la liberté d’expression et de pensée comme bouclier pour justifier des actions comme nourrir des sans-abris, à la seule condition que ceux-ci soient « de race blanche et de souche européenne ».

Au regard des violences et des heurts survenus dans notre ville de Strasbourg mais également à Lyon où le Bastion Social possède des locaux, il convient donc de demander officiellement la fermeture administrative de l’Arcadia par décision préfectorale ainsi que la dissolution du mouvement Bastion Social par décret ministériel qui est une nécessité au regard des risques qu’il représente.

En soutien au Baromètre et afin de lutter contre les idées que véhicule le Bastion Social, nous vous invitons à une réunion d’information organisée par le Député Thierry MICHELS le vendredi 2 février prochain à partir de 18h30, au bar-restaurant le Baromètre (9, Rue Vauban, 67000 Strasbourg), en présence de Sylvain Waserman, député de la 2e circonscription du Bas-Rhin et de nombreux élus strasbourgeois.

 

Cordialement,

 

Les événements à proximité

Fermer la recherche