Retour à la liste des événements

Participez aux états généraux de l'alimentation #EGALIMENTATION - Clermont-Ferrand, 20/07/2017

Organisé par Martine T. du comité En Marche Clermont-Jaude
Cet événement est terminé
4 inscrits
  • Jeudi 20 juillet 2017, 0h00
  • Jaude, 63000 Clermont-Ferrand

En ce cœur d'été se sont ouverts les états généraux de l'alimentation qui se déroulent du 20/07 au 20/10

Cette thématique me semble "universelle " , nous sommes tous concernés et les enjeux sont majeurs, tant au niveau sociétal (consommation, santé, éducation...) qu'économique (coûts de production, réseaux de distribution...)

C'est une première en France, cette consultation inter et intra filière agroalimentaire et chacun peut participer

Cela m'a semblé intéressant de vous adresser le lien du site participatif afin que vous exprimiez vos idées, vos besoins, vos attentes https://www.egalimentation.gouv.fr/

Si vous souhaitez échangez , débattre sur le sujet ensemble avec les adhérents du comité dites le moi

On pourrait se retrouver après les vacances sur ce thème

 

Très bel été à vous

 

Martine,

UN CONTEXTE COMPLEXE L’agriculture doit faire face à 4 enjeux mondiaux

  • La mondialisation des échanges : elle bénéficie à un grand nombre d’agriculteurs et d’industriels mais "le "prix" ou la contrepartie de cette ouverture, c’est l’aléa."
  • Le climat : inondation, gel, sécheresse, entre autres sont aujourd’hui "des phénomènes qui demeurent encore dans les bornes de l’exception mais qui, un jour, pourraient devenir la règle."
  • Le numérique : "J'ignore si cette évolution sera comparable à celle de la mécanisation. Une chose est sûre : elle gagne le secteur de la distribution, celui du commerce inter-entreprises, des services à l'agriculture."
  • Le renouvellement des générations : "l’avenir de notre agriculture dépend en grande partie de notre capacité à susciter des vocations et à attirer et former des talents."

A ces enjeux s’ajoutent des défis plus franco-français

  • La répartition de la valeur : le Premier ministre a rappelé "la volonté du Président de la République et du Gouvernement de permettre à chacun de vivre de son travail, dans un contexte où certains producteurs – agriculteurs comme dirigeants de TPE – se trouvent dans des situations de très grande détresse."
  • Rétablir la confiance entre les acteurs : "S’il y a une chose que la mondialisation a changé, c’est qu’on ne peut plus combattre en ordre dispersé. Il faut s’organiser."
  • Rétablir la confiance avec les consommateurs : "L’urbanisation, les nouveaux modes de préparation culinaire, la complexification de l’expertise ont distendu le lien entre le consommateur et le produit. (…) Il faut trouver les gestes, les mots justes, les attitudes pour s’adresser au consommateur du 21e siècle."
  • Les nouvelles attentes des consommateurs : "Certaines relèvent du phénomène de mode. (…) D’autres s’inscrivent dans la durée : l’alimentation durable, la nutrition, la baisse de la consommation de protéines animales, la recherche de proximité. (…) Elles [ces tendances] sont les signes avant-coureurs de ce que sera le marché de demain. Un marché qui nous tend les bras, à nous Français, champions de la sécurité sanitaire, des terroirs, de l’authenticité et du savoir-faire."

 

TROUVER ENSEMBLE DES SOLUTIONS POUR L’ALIMENTATION

 

Le débat conduit dans le cadre des États généraux de l'alimentation associe l'ensemble des acteurs : monde agricole et de la pêche, industrie agroalimentaire, distribution, consommateurs, restauration collective, élus, partenaires sociaux, acteurs de l'économie sociale et solidaire, et de la santé, ONG, associations caritatives et d'aide alimentaire à l'international, banques et assurances.
 

 

 

Les événements à proximité

Fermer la recherche