Les respirateurs artificiels commandés par l’Etat seraient inutilisables

respirateurs-artificiels-air-liquide
LA FAUSSE NOUVELLE

Au début de l'épidémie, l'Etat avait commandé à Air Liquide (en association avec PSA, Valeo et Schneider Electric) la production de 10 000 respirateurs artificiels.

Certains articles de presse avancent que ces respirateurs artificiels commandés par l’Etat ne seraient pas utilisables pour ventiler des patients atteints de Covid-19

LA RÉPONSE

C’est faux. Les respirateurs commandés sont utilisables. Le Gouvernement précise en outre que 1 500 sont du modèle appelé T60 “largement utilisé dans les hôpitaux pour traiter des patients atteints du Covid-19”.

Les 8 500 autres respirateurs sont du modèle Osiris certifié notamment par le marquage CE. Il s’agit de respirateurs d’urgence et de transport. Leur utilisation dans les services de réanimation en cas d’indisponibilité de respirateurs plus lourds a été validée par deux sociétés savantes : la Société française d'anesthésie et de réanimation (SFAR) et la Société de réanimation de langue françaisev (SRLF).

Rappelons également que cette décision a été prise dans un contexte où le nombre de patients admis en réanimation continuait de croître très rapidement, et où il apparaissait absolument nécessaire de sécuriser la capacité à armer un nombre de lits de réanimation beaucoup plus important. “C’est donc un choix de prudence et de responsabilité”, explique le Gouvernement.

Lire et partager le tweet d’Olivier Véran : cliquez-ici

Fermer la recherche