“Les laboratoires qui financent l’Inserm cherchent des solutions plus coûteuses que la chloroquine”

prix-chloroquine
LA FAUSSE NOUVELLE

Une rumeur circule actuellement expliquant que la chloroquine coûterait seulement “10 centimes le comprimé”, et que par conséquent, “les laboratoires qui financent l'Inserm” chercheraient des traitements contre le Covid-19 bien plus coûteux afin d'augmenter leurs bénéfices.

LA RÉPONSE

C’est faux.

Les essais cliniques européens en cours testent, soit seuls, soit en combinaison :

  • l'hydroxychloroquine, commercialisée par Sanofi sous le nom de Plaquenil, la boîte de 30 comprimés coûte 5 euros et est actuellement remboursée à 65% par la Sécurité sociale ;

  • le remdésivir, un traitement pour le virus Ebola, produit par le laboratoire américain Gilead et qui n’est pas commercialisé en France ;

  • le Kaletra, un antirétroviral utilisé contre le VIH, produit par Abbvie, branche du groupe américain Abbott, et qui coûte 434 euros ou 186 euros sous sa forme générique pour une boîte de 120 comprimés, remboursée à 100% par la Sécurité sociale.

Enfin, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) n’est financé qu’à hauteur de 7% par l'industrie pharmaceutique. L'Union européenne (23%), l'Agence nationale de la recherche (18%) et les associations et fondations (14%) sont ses principales sources de financement.

Lire l'article de France Info : cliquez ici

Fermer la recherche