Emmanuel Macron aurait confié la gestion de la privatisation de ADP à « un ami banquier »

LA FAUSSE NOUVELLE

Le 27 mars, un internaute sur Twitter publie une photo accompagnée de la description : « Aéroports de Paris vient d’être privatisé, c’est la Bank of America qui rafle la mise, et qui est à la tête de Bank of America France ? Bernard Mourad, ancien banquier de Drahi, conseiller de la campagne présidentielle de Macron. » Cette publication a été partagée plus de 300 fois . Une information qui avait déjà été donnée par Nicolas Dupont-Aignan sur le plateau des Grandes Gueules de RMC le 13 mars.

LA RÉPONSE

En décembre 2017, Bank of America est bien mandatée par le gouvernement, par l’Agence des participations de l’Etat (APE), pour préparer la privatisation de ADP. Mais Bernard Mourad est nommé un an après, en décembre 2018, au sein de l’établissement.

De plus, ADP n’est pas encore privatisé, le Sénat doit encore examiner le texte (à partir du 9 avril) avant qu’il ne soit promulgué. Personne n’a donc encore « raflé la mise » comme écrit dans la publication.

Le rôle de la banque Bank of America dans le processus de privatisation est simplement préparatoire. Elle a « un rôle de structuration, de préparation et de présentation des dossiers aux investisseurs », selon F. Marty, chercheur en économie au CNRS. Bank of America n’a pas pour mission de représenter les intérêts d’un futur investisseur.

Pour plus d’infos : article Les Décodeurs - Le Monde

Fermer la recherche