Les militaires de l’escadron Estérel auraient ramené le Coronavirus de Chine

militaires-coronavirus
LA FAUSSE NOUVELLE

Ces derniers jours, des informations erronées ont circulé sur la transmission du Coronavirus dans l’Oise. Les militaires de l’escadron Estérel qui ont réalisé l’opération de rapatriement Wuhan-Paris le 31 janvier 2020 auraient ramené le Coronavirus de Chine.

LA RÉPONSE

C'est faux. Le personnel ayant participé à cette opération était équipé de masques de type FFP2, offrant un très haut niveau de filtration, habituellement destinés au personnel de soin.

Arrivé à l’aéroport de Wuhan, l’équipage de l’escadron Estérel est resté à bord de l’avion pour accueillir les 193 ressortissants français, tous asymptomatiques et autorisés à embarquer après contrôle médical réalisé à Wuhan par des équipes spécialisées du ministère de la Santé.

Aucun membre de l’équipage n’est entré sur le territoire chinois. Au retour de l’avion, l’équipage a bénéficié du protocole de surveillance durant 14 jours passés à domicile. Leur température a été prise deux fois par jour. Après 14 jours de surveillance, aucun n’a présenté de symptôme.

Il n’y a aucun lien entre ce vol Wuhan-Paris et la transmission du coronavirus dans l’Oise.

Les 193 passagers du vol, asymptomatiques, ont été confinés durant 14 jours dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet. Chaque passager a fait l’objet d’un suivi clinique étroit et s’est soumis à un test diagnostic du Coronavirus Covid-19 avant la sortie du centre où ils étaient confinés. Les 193 tests biologiques sont revenus négatifs. Aucun des passagers n’était donc malade.

L’enquête épidémiologique en cours dans l’Oise a conclu qu’il n’y avait aucun lien entre le vol de retour de Wuhan et le « patient 0 » de l’Oise.

Pour en savoir plus : cliquez ici

Fermer la recherche