Macron aurait vendu la France à l'ONU

LA FAUSSE NOUVELLE

À l’occasion de la conférence de l’ONU qui s'est tenue à Marrakech les 10 et 11 décembre, la France, représentée par Jean-Baptiste Lemoyne, a signé le Pacte « pour des migrations sûres, ordonnées et régulières ». Marine Le Pen a appelé le président de la République à ne pas signer ce pacte, estimant qu’il allait « organiser la submersion migratoire de notre pays ».

Capture d'écran Facebook

LA RÉPONSE

Ce texte, composés de 23 objectifs non-contraignants pour les signataires, est officiellement intitulé le « pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières » et vise à répondre à la crise des migrants de 2015 en Europe par une déclaration de portée essentiellement symbolique, réaffirmant un certain nombre de standards, mais ne comportant aucune obligation en matière d’accueil.

Pour en savoir plus : article sur le « pacte de Marrakech ».

Fermer la recherche