Avec l'augmentation du SMIC, les salariés non-imposables deviendraient imposables

LA FAUSSE NOUVELLE

« Un salarié au SMIC (1188+100)x12=15456 > Rappel : 14600 est le seuil net non imposable. Résultat les salariés qui étaient non imposables le SERONT… Voilà comment on se fait gentillement enfumer. Partagez massivement ! » De nombreux posts Facebook relaient massivement ce calcul et cette conclusion : la hausse de 90€ du SMIC, annoncée par le président de la République ce 10 décembre, va faire basculer les travailleurs, anciennement non-imposables, dans la première tranche d’imposition de l’impôt sur le revenu.  


LA RÉPONSE

Non. C’est tout l’intérêt d’augmenter la prime d’activité et non le SMIC directement. Car celle-ci n’est pas prise en compte dans le calcul de l’impôt sur le revenu. Les salariés au SMIC qui n’étaient pas imposables le resteront. Rappelons que pour parvenir à cette augmentation « sans qu’il en coûte un euro de plus pour l’employeur », la prime d’activité sera majorée plus rapidement que prévu, en intégrant dès 2019 les hausses programmées les deux années suivantes. L’autre levier utilisé est l’exonération de cotisations salariales, appliquée en 2018. À noter : la revalorisation légale du SMIC qui est prévue au 1er janvier 2019 n’est pas prise en compte dans le calcul de cette augmentation de 90€.

Fermer la recherche