Le gouvernement va augmenter de 10% le prix de centaines d’articles le 1er février 2019

LA FAUSSE NOUVELLE

Sur une pancarte, photographiée dans le magasin Leclerc de Lanester dans le Morbihan figure le texte suivant : « Nouvelle loi de notre président Macron. Nouveau prix minimum de vente majoré de 10% à compter du 01/02/2019 sur des centaines d’articles. Exemples : le litre de Ricard se vendait 18,22 euros et passera à 20,02 euros à compter du 1er février. Le café Carte Noire se vendait à 5,69 euros et passera à 6,26 euros. Pourquoi la presse reste-elle silencieuse ??? ». La photo a déjà été partagée plus de 8500 fois.

LA RÉPONSE

Cette pancarte fait référence à la loi EGALIM qui entre en vigueur le 1er février 2019. Le texte prévoit d’encadrer les prix de vente des produits alimentaires en contraignant les distributeurs (Leclerc, Carrefour etc.) à fixer un prix au moins 10% supérieur au prix auquel ils l’ont acheté aux producteurs/agriculteurs. L’un des objectifs de cette loi est de rééquilibrer ces marges afin d’offrir une meilleure rémunération aux agriculteurs.

Pour correspondre à cette nouvelle norme, environ 7% de l’ensemble des produits alimentaires vont voir leur prix augmenter. Les 93% restants (la plupart des produits agricoles : fruits, légumes, lait…) ont, eux, déjà des marges supérieures à ce nouveau seuil.

Le gouvernement a prévu de suivre la mise en œuvre de la mesure et ne la pérennisera que si elle atteint l’objectif visé, à savoir une meilleure rémunération des producteurs et une amélioration de l’offre proposée au consommateur, après une expérimentation de 2 ans.

Pour en savoir plus : article Les Décodeurs – Le Monde

Fermer la recherche