Les blindés de la gendarmerie disposeraient d'une "arme secrète"

LA FAUSSE NOUVELLE

Un article de Marianne publié le 10 décembre affirme que les blindés de la gendarmerie présents dans Paris le samedi 8 décembre étaient « secrètement équipés d’un dispositif radical, qui n’aurait été utilisé « qu’en dernier recours » : une réserve de liquide incapacitant. ».

LA RÉPONSE

Contacté par France Info, le ministère de l’Intérieur a démenti l’existence de cette « arme secrète », rappelant que ces véhicules étaient seulement utilisés pour le déblayage des routes, le transport de personnes ou encore la diffusion de gaz lacrymogène pour disperser un attroupement, cette dernière fonctionnalité n’ayant pas été utilisée lors des dernières manifestations. La gendarmerie nationale a elle-même ironisé sur l’information avec un tweet indiquant qu’elle ne disposait pas plus d’une arme secrète sur ses véhicules blindés que de sabres laser.


Pour en savoir plus : article Huffington Post

Fermer la recherche