Désintox

« Nous vivons une époque de transparence, j'y souscris, mais ça ne doit pas être non plus l'époque du soupçon, du grand déballage, ou du grand n’importe quoi. »
Emmanuel Macron, Europe 1, le 29 mars 2017



« Ce n'est qu’un banquier, le candidat de la finance. »
« Attention il fera payer un loyer fictif aux propriétaires ! »
« Il est à la solde des médias ! Toute la presse roule pour lui. »

Vous avez forcément vu passer ces allégations. C’est un ami qui vous les a envoyées via une boucle de mails, c’est une connaissance qui les a partagées sur son mur Facebook, c’est un voisin qui a entendu dire d'une "source sûre" qu'Emmanuel Macron n'était pas net, qu'il y avait des zones d'ombres.

Ils instillent le doute, le soupçon devient roi, les rumeurs courent. Les réseaux en sont pleins.

Depuis des semaines, nous partageons, échangeons, sur le terrain et sur internet : pour nous il s'agit d'honorer notre démocratie. D’autres, cachés derrière leurs ordinateurs, salissent leurs adversaires. Nous faisons le choix de la bienveillance.

Mettons fin à ces rumeurs dès à présent : il est plus que jamais temps de nous consacrer à notre projet.

Mounir Mahjoubi
Responsable de la campagne numérique
Fermer la recherche