Aurore Bergé : “Le service public audiovisuel doit être protégé”

22 mai 2020 - Invitée sur France Info ce vendredi matin, Aurore Bergé, députée La République En Marche a détaillé les propositions pour la culture et les médias issues de notre programme Reconstruire Ensemble.

Responsable du groupe de travail “Agir pour la culture, notre bien commun” dans le cadre du programme Reconstruire Ensemble, Aurore Bergé était ce matin l’invitée média de France Info. Elle a détaillé les propositions qu’elle porte pour les médias, et notamment pour l’audiovisuel public, pour la sortie de crise.

Aurore Bergé a souligné que, après avoir répondu à l’urgence culturelle, avec la mise en place d’un plan massif de soutien à l’emploi culturel, aux équipes et compagnies artistiques, il faudra accompagner les industries culturelles, en protégeant les actifs stratégiques du secteur.

« Les médias doivent être au coeur de la relance et nous avons besoin d'une chaîne de service public dédiée à la jeunesse. »
Aurore Bergé, députée LaREM

Concernant le sort de France 4, la chaîne jeunesse du service public, la députée a précisé la position de LaREM : “le confinement a fait la démonstration de l’utilité d’une chaîne jeunesse sur le service public, il y a donc urgence à prendre une décision sur son maintien”. Une position qui est aussi celle de nombreux parlementaires, a rappelé la députée, également rapporteure du projet de loi de réforme de l’audiovisuel.


Aurore Bergé a ensuite expliqué les différentes options envisagées pour donner suite à ce projet de loi dans les circonstances actuelles : projet de loi redessiné, écriture d’une proposition de loi, recours aux ordonnances. Quoi qu’il en soit, ce projet de loi, qui contient “des avancées majeures” pour l’audiovisuel français, grâce entre autre à la transposition de directives européennes clés, verra le jour, a-t-elle assuré.


Il s’agit aussi de sanctuariser les ressources de l’audiovisuel public, pour que celui-ci conserve sa capacité à être “agile, exigeant et pluraliste”.
« L'audiovisuel public a montré son rôle d’amortisseur et sa souplesse d’adaptation dans la crise. »
Aurore Bergé, Satellifax
  • Le programme "Reconstruire Ensemble" de La République En Marche
Le Mouvement mobilise l’ensemble de ses adhérents et cadres, pour un travail collectif jusqu'à la fin du mois de juin sur quatre grands défis fixés par le Délégué général : changer de modèle, construire de nouvelles solidarités, garantir notre souveraineté et restaurer la confiance pour consolider notre démocratie.

Le groupe de travail piloté par Aurore Bergé a formulé plusieurs propositions autour de trois grandes priorités pour garantir la diversité et la souveraineté culturelles :

Répondre à l’urgence culturelle avec la mise en place d’un plan massif de soutien à l’emploi culturel, aux équipes et compagnies artistiques, pour en finir avec la précarisation des artistes et techniciens du spectacle et des artistes auteurs.

Soutenir les créateurs et industries culturelles en instaurant un nouveau souffle démocratique pour la culture dans laquelle l’Éducation Artistique et Culturelle devient l’axe prioritaire de la politique éducative, intégrant le temps scolaire obligatoire et la place centrale des artistes dans un projet global d’émancipation. Il convient de protéger nos actifs stratégiques dans la loi, notamment nos catalogues d’œuvres et salles de cinéma, de sanctuariser les ressources de l’audiovisuel public et de pérenniser France 4. Estimant que les médias doivent être au cœur du plan de relance, interrogeons-nous sur la création d’un mécanisme de crédit d’impôt permettant de lutter contre les chutes brutales de recettes publicitaires.

La refondation de nos politiques culturelles, par des coopérations repensées avec les collectivités locales et des décisions plus déconcentrées, s'appuyant notamment sur les opérateurs culturels et les Directions régionales des affaires culturelles (DRAC).

L'ensemble du dispositif est à retrouver ici : https://en-marche.fr/apres-la-crise

Dernières actualités

Fermer la recherche