Communiqué - La République En Marche déplore le rejet par le Sénat du plan de déconfinement.

4 mai 2020 - Le bureau exécutif prend acte du rejet du plan de déconfinement par le Sénat et regrette la démarche irresponsable qui a conduit une majorité de sénateurs à ne pas voter en sa faveur, plaçant les logiques politiciennes avant l’intérêt supérieur du pays.

Le Premier ministre a présenté un cadre clair, cohérent, fondé sur la confiance et la concertation avec les partenaires sociaux et les élus locaux. En faisant le choix de la progressivité et de la prudence, il place la santé des Français au-dessus de toute autre considération.

Alors que certains se sont émus d’un manque de considération pour le Parlement, l’intensité de l’agenda parlementaire ces dernières semaines témoigne au contraire du profond attachement du Gouvernement au débat démocratique : vote de la loi d’état d’urgence sanitaire, maintien des questions au Gouvernement, vote de deux budgets rectificatifs, vote à venir sur la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, débat et vote du plan de déconfinement… La France est ainsi le seul pays d’Europe à avoir présenté sa stratégie de déconfinement devant la représentation nationale, battant en brèche l’idée d’une démocratie bafouée.

Par leur abstention massive, les sénateurs Les Républicains ont refusé de prendre leurs responsabilités et ont montré qu’ils n’étaient pas au rendez-vous du moment particulier que vit notre pays. La République En Marche regrette a fortiori le vote des sénateurs socialistes et communistes qui, en faisant le choix d’une opposition de principe, ont rejeté les mesures sociales proposées par le Gouvernement, à l’image de celle annoncée cet après-midi par le Premier ministre en faveur des jeunes précaires, qui confirme l’engagement total du Gouvernement auprès des plus démunis tout au long de cette crise.

« Entre ceux qui s’opposent à tout, y compris aux aides aux plus précaires et ceux qui ne décident rien en s’abstenant, nous essayons de tracer un chemin pour le pays. Il est éminemment difficile et périlleux mais la stratégie prudente, progressive, fondée sur la confiance dans les élus locaux, présentée par le Premier ministre, est la voie de passage pour réussir le déconfinement »
Stanislas Guerini, Délégué général de La République En Marche

Dernières actualités

Fermer la recherche