Les adhérents de LaREM adoptent à une très large majorité les nouveaux statuts du mouvement

17 août 2017 - Les nouveaux statuts de la République En Marche ont été adoptés à une très large majorité, 90,6%, par les adhérents du mouvement.

Communiqué de presse

Les adhérents de La République En Marche adoptent

à une très large majorité, 90,6%, les nouveaux statuts du mouvement

Les nouveaux statuts de la République En Marche ont été adoptés à une très large majorité, 90,6%, par les adhérents du mouvement. Le scrutin a été réalisé sous contrôle d’huissier du 23 juillet au 16 août.
Les adhérents ont été nombreux en période estivale à participer à ce scrutin, 72 066 au total, soit une participation de 32,1% (sur les 224 640 adhérents remplissant les conditions pour voter ayant au moins 3 mois d’ancienneté d’adhésion).

Un peu plus d’un an après sa création et deux mois après les deux campagnes électorales victorieuses, La République En Marche continue de construire les bases d’un mouvement politique nouveau dans le paysage politique français. Un mouvement politique sur bien des aspects différents des partis traditionnels, ouvert à tous ceux qui se reconnaissent dans nos valeurs, avec une liberté d’adhésion et d’action des adhérents dans le cadre des comités locaux, qui place les citoyens au coeur de son organisation avec des innovations démocratiques sans précédent comme la participation au Conseil national d’un quart d’adhérents. La République En Marche va poursuivre ce travail d’innovation pour rénover en profondeur et dans le temps notre vie démocratique.

Les nouvelles instances du mouvement seront installées d’ici la fin de l’année et un appel à candidature sera organisé à la rentrée pour les adhérents souhaitant participer au tirage au sort pour être représentés au Conseil du mouvement. Les adhérents seront également associés dans les mois qui viennent à l’élaboration du règlement intérieur qui viendra préciser les statuts sur de nombreux points importants pour la vie du mouvement.

Conformément aux dispositions transitoires des statuts adoptés, le conseil d'administration va exercer les missions du bureau exécutif jusqu'à la constitution des nouvelles instances, laquelle interviendra avant la fin de l'année. Catherine Barbaroux ayant fait savoir, dès sa nomination, et pour raisons personnelles, que son mandat de présidente par intérim s’achèverait lors de l’adoption des nouveaux statuts, une équipe collégiale est mise en place pour assurer la direction du mouvement de manière transitoire. Elle est composée de :

  • Arnaud Leroy, ancien député et porte-parole d’Emmanuel Macron pendant la campagne ;
  • Astrid Panosyan, membre fondatrice d’En Marche, issue de la société civile ;
  • Bariza Khiari, sénatrice de Paris et déléguée nationale du mouvement.
    Les contours du Conseil d’administration demeurent inchangés.

La rentrée sera également consacrée au lancement des différents chantiers présentés à l’occasion de la Convention du 8 juillet.

  •   **La plateforme de mise en relation entre nos adhérents** pour qu’ils puissent échanger et développer ensemble leurs projets citoyens. Une cellule d’accompagnement sera également installée au QG pour aider nos adhérents à lancer leurs projets. <br>
    
  •   **Les formations citoyennes et politiques en ligne** pour donner aux citoyens les outils pour s’engager concrètement dans la vie politique et locale. <br>
    
  •   **La création d’un réseau de facilitateurs locaux** pour renforcer la présence du mouvement dans les quartiers en difficulté et les zones rurales délaissées. Ils auront pour mission d’aider les habitants de ces territoires fragiles ou enclavés à s’organiser pour faire émerger des initiatives communes et à les mettre en œuvre. <br>
    
  •  **L’Atelier des idées**, think-tank pluridisciplinaire de notre mouvement, qui associera la recherche et l’expérimentation, la réflexion et l’action, les experts et les citoyens. <br>
    
  •   **L’organisation de consultations citoyennes et d’actions de terrain.** Début septembre, les adhérents du mouvement iront à la rencontre des Français pour présenter le plan de réforme de notre modèle social mis en œuvre par le gouvernement et dont les premières ordonnances sur le dialogue social seront présentées à la rentrée. <br>
    
  •   **La Grande Marche européenne** sera organisée à la fin de l’année pour faire émerger les préoccupations des citoyens européens. Cette Grande Marche aboutira à l’organisation des Conventions démocratiques européennes. 
    

Vous trouverez ci-dessous une présentation plus complète de ces actions :
https://storage.googleapis.com/en-marche-fr/COMMUNICATION/LAREM-DOSSIER-PRESENTATION-CONVENTION.pdf


L’équipe de La République En Marche !

Dernières actualités

Fermer la recherche