Communiqué - LaREM appelle à l’adaptation des outils démocratiques et à moderniser le vote

21 janvier 2021 - La République En Marche appelle à l’adaptation des outils démocratiques pour les élections régionales de juin et à moderniser le vote

La pandémie de la Covid-19 enjambera les prochaines échéances électorales. Adapter nos modalités de vote et nos outils démocratiques est une exigence sanitaire aussi bien qu’un impératif pour redonner confiance dans notre système électoral. Dans ce contexte, LaREM a travaillé à l’adaptation de nos modes de scrutin.

Stanislas Guerini, Délégué Général du Mouvement La République En Marche, a installé au mois de novembre 2020 un groupe de travail pour protéger strictement la sincérité du vote, faire vivre le processus démocratique tout en respectant les conditions sanitaires que la pandémie impose, composé d’Alain Richard, Sénateur du Val d’Oise, ancien Ministre, Laurianne Rossi, Députée des Hauts-de-Seine et Pacôme Rupin, Député de Paris.

Le Mouvement a présenté 23 recommandations pour prendre en compte la crise sanitaire pour les prochaines échéances électorales et penser le futur du vote et de la démocratie.

Organiser un service public des procurations. Cela passe par le maintien de la double procuration et encourager l’établissement de procurations à domicile.

Adapter l’organisation concrète du bureau de vote, par un système de réservation (non-obligatoire) de créneau horaire de passage.

Autoriser et encourager le recours aux machines à voter, qui permettent une plus grande efficacité des opérations de dépouillement de vote. Cela implique de renforcer le cahier des charges de ces machines, afin de prendre en compte les enjeux d’accessibilité et d’illectronisme ainsi que d’un soutien public financier pour leur acquisition par les communes modestes.

Favoriser le volontariat des 18-20 ans à se porter assesseur par l’envoi d’un courrier adressé spécifiquement aux jeunes inscrits.

Faciliter le changement d’inscription sur les listes électorales à l’occasion d’un déménagement. À l’occasion d’une nouvelle déclaration de résidence à l’administration fiscale, il faut pouvoir donner la possibilité d’associer le changement d’inscription sur la liste électorale.

Repenser la campagne électorale, en autorisant la publicité en ligne, en diffusant les émissions officielles sur les réseaux sociaux tout en allongeant la durée de ladite campagne.

Ouvrir la voie du vote par internet pour l’élection présidentielle de 2027. Une feuille de route ambitieuse, en particulier en matière de sécurité du vote en ligne, doit être tracée pour tenir ce défi : investissements publics, déploiement de la signature électronique et de la carte d'identité numérique. A noter, le vote en ligne doit être pensé comme un complément au vote en isoloir ; de plus, il permettra alors le vote anticipé.

La République En Marche !

CONTACT PRESSE : Benjamin Sayag 06 14 66 15 00 benjamin.sayag@en-marche.fr

Dernières actualités

Fermer la recherche