#NeRienLaisserPasser : 1 an après le Grenelle, des avancées majeures et une lutte qui continue !

25 novembre 2020 - Notre engagement pour l'élimination des violences faites aux femmes c’est toute l’année, mais aujourd’hui rappelons tous ensemble plus que jamais que nous ne devons rien laisser passer.

Depuis 1 an les choses ont bien avancé et nous pouvons nous en réjouir. Mais le combat continue.

À cette occasion, Elisabeth Moreno, ministre chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes a répondu en direct aux questions des internautes sur notre page Facebook :

Grenelle des violences conjugales : 100% des mesures engagées !

À ce jour, 100% des mesures du Grenelle des violences conjugales ont été engagées et plus de la moitié d’entre elles sont d’ores et déjà effectives comme par exemple le déploiement des bracelets anti-rapprochement, l'ouverture de 1 000 places d'hébergement dédiées en 2020 (1 000 supplémentaires en 2021) ou encore la reconnaissance du “suicide forcé” et la suspension systématique de l’autorité parentale en cas d’homicide conjugal (cliquez-ici pour retrouver les 46 mesures).

Comme l’explique la députée LaREM, Caroline Abadie, “le mieux que l’on puisse faire pour les victimes, c’est de s’occuper des auteurs. Avec les centres pour auteurs de violences conjugales, on prend le mal à la racine”.

Plus d’1 femme sur 5, victime de violences conjugales, a été surveillée à distance par son conjoint ou ex-conjoint. Bérangère Couillard, députée LaREM, revient en vidéo sur les mesures adoptées pour lutter contre les logiciels espions,ce nouveau fléau.

Par ailleurs, nous le savons, les violences intrafamiliales augmentent avec le confinement.

Dès le 16 mars, des mesures inédites ont été prises comme le financement de nuitées d’hébergement pour protéger les victimes de violences, la mise en place du dispositif “alerte pharmacie” ou encore l’installation de points d’accueil dans les supermarchés et les centres commerciaux. Le Gouvernement a également apporté un soutien supplémentaire aux associations d’information et d’accompagnement des femmes durant cette période.

Un engagement continu depuis 2017 contre toutes les formes de violences à l’égard des femmes

Grande cause du quinquennat, nous sommes engagés depuis 2017 dans la lutte contre toutes les formes de violences à l’égard des femmes et pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

La France est aujourd’hui le premier pays au monde à avoir instauré un délit d’outrage sexiste à travers la loi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes permettant de verbaliser le harcèlement de rue. Et le dispositif d’arrêt de bus à la demande, mis en place par décret du 19 octobre 2020, permet à toute personne voyageant seule de descendre entre deux arrêts de bus afin d’être rapprochée de sa destination.

On continue ! De nouvelles mesures sont à venir grâce au plan citoyen contre les violences faites aux femmes qui résulte de trois ans de concertation et d’une consultation de 400 000 personnes :

  • plateforme numérique "Mémo de vie" pour accompagner chaque année 20 000 femmes victimes de violences et de les aider à sortir de l'isolement, s'informer et appeler à l'aide.
  • "Chouette pas chouette", un programme jeunesse diffusé par toutes les grandes chaînes de télévision pour sensibiliser les enfants de 4 à 6 ans à la lutte contre le sexisme.
  • Sensibiliser les agents de la Police Nationale pour améliorer la prise en charge, par les services de police, des femmes victimes de violences, en complément des formations déjà existantes.
  • "Abri d’urgence" pour permettre à 10 000 femmes victimes d’accéder en urgence à un hébergement sécurisé par la mobilisation de nuitées d’hôtel invendues.
  • Partagez autour de vous :

Dernières actualités

Fermer la recherche