Tiers-lieux : Faire ensemble grâce à la relance

27 août 2021 - Les tiers-lieux se multiplient sur le territoire national. Retour sur ces nouveaux espaces et sur les nouvelles mesures annoncées par Jean Castex pour soutenir leur développement.

Tiers Lieux

Là où se fabrique notre avenir

Pour pallier l’isolement et dynamiser leur territoire, des citoyens créent des tiers-lieux afin de développer le «faire ensemble » et retisser des liens. Ateliers de sensibilisation et de partage de connaissances, épicerie bio et locale, animations culturelles... ces lieux sont des acteurs centraux de la vie de leurs territoires. Leurs activités contribuent au développement économique et à l’activation des ressources locales. Ils participent à la construction d’un monde plus solidaire et responsable : c’est dans ces espaces que se fabrique notre avenir. À chaque endroit son atmosphère, insufflée par les porteurs du projet et du lieu qui l’héberge. Ces espaces se multiplient en France, en grande partie grâce au plan de relance qui accompagne et accélère leur dynamique de développement.

On en comptait 1800 en 2019, on en compte aujourd’hui 2500 ouverts ou en projet. On estime leur nombre à 3500 en 2022. En coopération avec l’exécutif, l’association France Tiers-Lieux présidée par Patrick Levy-Waitz contribue également à leur essor. Cette association, née il y a un peu plus d’un an, est le fruit d’un premier rapport publié en 2018, consacré à l’émergence du coworking. Il avait abouti au programme interministériel « Nouveaux lieux, nouveaux liens », déployé par l’Agence nationale de la cohésion des territoires, qui vise à proposer aux citoyens, partout sur le territoire, de nouvelles activités et à de nouveaux services regroupés dans des lieux entièrement équipés en numérique.

Nous pensons que la crise sanitaire va accélérer ces tiers-lieux. Il ne faut pas se tromper sur ce que sera l’économie de demain.
- Jean Castex

Pilier de la relance

Parce que l’État se veut au service du faire ensemble dans les territoires, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures pour accompagner ces tiers-lieux. Un soutien financier à hauteur de 130 millions d’euros y permettra :

  • Le développement de 100 Manufactures de Proximité financées par 30 millions d’euros du plan « France Relance » : des ateliers partagés qui accueilleront des artisans qui souhaitent mutualistes leurs outils, notamment des machines coûteuses à commande numérique ;
  • L’investissement de 50 millions d’euros pour y accueillir des stagiaires et alternants et ainsi développer la formation professionnelle ;
  • La création de 3000 missions de service civique pour les jeunes, financées par un investissement de 20 millions d’euros
  • La mise à disposition des 4000 conseillers France Service dans les tiers-lieux qui pourront y organiser des ateliers de prise en main d’outils numériques ;
  • Le renforcement du maillage national et territorial du réseau des tiers lieux, dont l’État finance la structuration des réseaux régionaux et l’association France Tiers-Lieux pour l’animation nationale.

Engagés dans la crise

Durant la crise, 9 tiers-lieux sur 10 se sont engagés dans des actions de solidarité et dans la fabrication de matériel médical. C’est le cas d’ElectroLab, un de ces tiers-lieux qui font la réussite française. Avec une croissance qui a vu passer leurs locaux de 50 à 1500m2, ElectroLab accueille dans ses vastes espaces de nombreux ateliers, reconnectent les savoirs et créent du lien. Pendant la crise, face à la potentielle pénurie du pousse-seringue indispensable en réanimation, ElectroLab a réagi Mêlant compétences médicales et techniques, une trentaine de bénévoles ont réussi à répondre à l’urgence.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par En Marche (@enmarchefr)



Dernières actualités

Fermer la recherche