Les propositions de Stanislas Guerini pour faire face à l'urgence sanitaire, économique et sociale

20 mai 2020 - Le Délégué général de La République En Marche a présenté dans Le Monde des propositions fortes pour atténuer l’impact du Covid-19 sur les Français et agir contre les fractures renforcées par la crise.

Après avoir rappelé l’ampleur du filet de protection déployé par le Gouvernement depuis la mi-mars pour protéger les citoyens et les entreprises grâce à des dispositifs inédits et plus conséquents que dans n’importe quel autre pays au monde, Stanislas Guerini a détaillé plusieurs mesures phares pour faire face à l'urgence et reconstruire ensemble notre pays.

Les propositions formulées par Stanislas Guerini sont fidèles aux valeurs du progressisme : libérer et protéger.

Pour une protection des plus vulnérables

Pour protéger les citoyens les plus vulnérables, Stanislas Guerini propose tout d’abord la mise en place d’un “chèque déconfinement”, utilisable en France, sur une durée limitée.

Par ailleurs, parce que la santé est indissociable de l’environnement, le délégué général de LaREM propose la création d’un droit à l’alimentation de qualité, prenant la forme d’une aide directe à destination des plus précaires.

Pour une reconstruction écologique et sociale

Stanislas Guerini a ensuite précisé la participation de LaREM à la réflexion et à la définition du plan de reconstruction pour le pays, dans le cadre du programme “Reconstruire Ensemble”.

« Le plan de reconstruction doit reposer avant tout sur des investissements publics dans des domaines clés, comme l’éducation, la culture, l’environnement et la santé. »
Stanislas Guerini, Délégué général de LaREM

Concrètement, plusieurs initiatives pourraient rapidement voir le jour, notamment pour construire une économie décarbonée, comme déployer un plan de rénovation thermique des bâtiments publics et poursuivre le développement de la voiture électrique.

Afin de soutenir la compétitivité des entreprises et de pouvoir agir en matière sociale et écologique, Stanislas Guerini s’est également prononcé pour une réduction des impôts de production sous certaines conditions. Il propose aussi la création d’un “livret R” comme “Reconstruction” pour inciter les Français à rediriger leur épargne vers les petites entreprises.

Pour un soutien de l’emploi et une revalorisation des métiers essentiels

La revalorisation des salaires des métiers dont la crise a révélé le rôle essentiel, à l’image des soignants, des enseignants et des chercheurs, doit bien sûr être une priorité.

« La reconnaissance doit aussi se traduire par une meilleure place de ces métiers essentiels dans la société, par exemple en leur donnant un accès prioritaire en matière de logement social ou de crèche et en renforçant leurs droits à la formation. »
Stanislas Guerini, Délégué général de LaREM

Ensuite, parce que notre jeunesse ne doit pas être la génération sacrifiée du Covid-19, Stanislas Guerini a avancé deux mesures pour accompagner les plus jeunes vers l’emploi : l’instauration d’une prime à l’embauche et l’ouverture du RSA aux moins de 25 ans.

Enfin, pour soutenir l’emploi de l’ensemble des salariés, un dispositif d’exonération de charges pour la signature de tout premier CDI, quel que soit le salaire, pourrait être activé. Plus généralement, il faut “développer l’intéressement dans les entreprises, lier l’augmentation des dividendes à celui de l’intéressement et travailler sur les écarts de rémunération”, a-t-il ajouté.

  • Lire l’intégralité de l’interview dans Le Monde : cliquez-ici

Dernières actualités

Fermer la recherche