Pourquoi le sommet social du 17 juillet était un moment important pour la République contractuelle

20 juillet 2018 - Qu’est-ce que la « République contractuelle » ? Et pourquoi le sommet social organisé par Emmanuel Macron ce mardi était-il un moment important dans la construction de celle-ci ? Explications.

Le sommet social organisé à l’Élysée par Emmanuel Macron ce mardi 17 juillet ouvre une nouvelle phase du dialogue entre l’état et l’ensemble des partenaires sociaux. L’objectif ? Construire avec eux le modèle social du XXIe siècle.

Mieux protéger les Français

  • Le président de la République réaffirme sa volonté de faire des partenaires sociaux des acteurs premiers de la République contractuelle qu’il a appelé de ses voeux le 9 juillet dernier devant la représentation nationale réunie en Congrès à Versailles.


  • La République contractuelle repose sur la responsabilisation des partenaires sociaux. Cela a commencé par la transformation profonde du dialogue social à l’été 2017.

  • Cette rencontre à l’Élysée s’inscrit dans la continuité des échanges ouverts par Emmanuel Macron, qui a reçu à plusieurs reprises les partenaires sociaux. À chaque étape de la mise en œuvre du programme présidentiel, le Gouvernement a consulté l’ensemble des acteurs concernés. Les leaders des organisations avaient été reçus en mai 2017 et à nouveau en octobre 2017. Des concertations ont été menées sur les ordonnances, l’égalité femmes-hommes, sur le handicap et des négociations ont été conduites sur la formation professionnelle, sur l’apprentissage et sur l’assurance chômage.

  • Cet échange constructif autour des réformes qui seront engagées dans les prochains mois sur l’assurance chômage ou la santé au travail a permis de faire émerger les thèmes sur lesquels l’État et l’ensemble des partenaires sociaux travailleront ensemble : modernisation de l’action publique et rénovation du paritarisme, inclusion et lutte contre les discriminations ou encore relations donneurs d’ordre - sous-traitants.

Mettre en œuvre efficacement la transformation du pays

  • Ces échanges ont permis de poser les bases de l’agenda social pour les mois à venir.

  • Le président a confié au Premier ministre et à la ministre du Travail la mission d’engager avec les partenaires sociaux, dès la rentrée, la mise en œuvre concrète de la transformation de notre modèle social pour l’adapter par exemple aux nouveaux risques apparus ces dernières décennies, comme celui de la dépendance.

Dernières actualités

Fermer la recherche