C’est la rentrée pour l’apprentissage, filière de réussite !

4 septembre 2018 - 340 000 jeunes en apprentissage ont fait leur rentrée ce lundi 3 septembre. Parce que l’apprentissage est une voie de réussite, le Gouvernement investit pour le développer davantage et le rendre le plus attractif possible.

La Ministre du Travail, Muriel Pénicaud, encourage les entreprises à investir dans la jeunesse car notre pays a besoin de ces jeunes passionés !



L’apprentissage : une filière de réussite

Méconnu voire injustement dévalorisé dans notre pays, l’apprentissage est pourtant une filière de réussite. Ainsi, 70% des ex-apprentis obtiennent un emploi dans les 7 mois après l’obtention de leur diplôme. L’apprentissage comporte plusieurs avantages pour celui qui le choisit :

  • Il forme les jeunes et prépare à un diplôme ;
  • Il leur permet d’acquérir des expériences professionnelles et des compétences ;
  • Il développe un réseau professionnel ;
  • Il offre une rémunération ;
  • Il favorise l’insertion sur le marché de l’emploi ;
  • Il encourage à l'entrepreneuriat puisque 1 jeune en apprentissage sur 3 créera dans le futur son entreprise.

L’objectif du Gouvernement : investir dans l’apprentissage

Conformément aux engagements du Président, le Gouvernement lutte activement contre le chômage des jeunes, notamment à travers la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, votée le 1er août dernier.

Cette loi permet, entre autres, d’accorder de nouveaux droits aux apprentis pour leur permettre de mieux réussir et pour rendre plus attractive cette filière :

  • Chaque apprenti de 18 ans recevra une aide de 500€ pour passer le permis de conduire ;
  • 15 000 jeunes pourront, d’ici 2022, partir chaque année en « Erasmus Pro » ;
  • Tout contrat entre un jeune et une entreprise aura sa formation en CFA (centre de formation d’apprentissage) financée ;
  • Les passerelles entre apprentissage et statut étudiant vont être facilitées ;
  • Les apprentis de moins de 20 ans en CAP ou Bac pro verront leur rémunération augmenter de 30€ par mois ;
  • Tous les jeunes pourront entrer dans une filière d’apprentissage tout au long de l’année et faire valoir leurs acquis pour raccourcir la durée de la formation, ou, en cas de difficulté, l’augmenter avec une « prépa apprentissage » ;
  • Le nombre d’écoles de production, des établissements privés d’enseignement technique reconnus par l’État, va être doublé d’ici 2022.

Dernières actualités

Fermer la recherche