Élections législatives : aucune voix ne doit manquer.

Refonder notre école

3 juin 2022 - Le Président de la République était à Marseille. Il a précisé son projet pour l’école et nos enfants. Dès la rentrée, nous engagerons une révolution profonde dans toutes les écoles de la République.

macron-pap-ndiaye-marseille

Nous voulons une école qui tienne les promesses de la République : acquisition des savoirs fondamentaux, égalité des chances peu importe d’où l’on vienne et préparation à la vie. Les enfants doivent être plus heureux à l’école et mieux apprendre et les enseignants doivent être mieux reconnus, mieux rémunérés et plus libres.

Lors de son déplacement à Marseille, le Président est venu suivre l'avancée de Marseille en Grand et a annoncé les prochaines étapes du grand chantier pour l’école. Nous allons, dès la rentrée prochaine, engager une révolution profonde dans toutes les écoles de la République. Deux principes guident notre action : faire confiance aux enseignants et donner sa chance au terrain.

Dans une cinquantaine d’école marseillaise, nous avons lancé ce qui préfigure ce que nous voulons faire à l’échelle du pays. On fixe des objectifs nationaux, on met plus de moyens financiers et humains et on laisse plus de liberté aux enseignants et aux directeurs d’écoles pour bâtir un projet pédagogique qui correspond aux besoins du terrain et pour innover.



L’idée est désormais de généraliser cette nouvelle approche dans tout le pays.

⁃ D’abord dans les prochaines semaines, nous mènerons un grand travail de réorganisation nationale autour de la Première ministre. Le Président le précisera dans les prochains jours.

⁃ Ensuite, nous bâtirons les fondements de cette nouvelle approche et nous définirons les grandes lignes des ce qu’on veut pouvoir laisser faire localement : investissements de 6 milliards d’euros, amélioration inconditionnelle des enseignants, proposition d’un nouveau pacte aux enseignants, etc.

⁃ Enfin, nous déclinerons localement cette nouvelle méthode à partir de l’automne-hiver. Il nous faudra évaluer et réajuster en assumant les réussites et les erreurs selon les endroits. La réponse n’est pas monolithique.

Dernières actualités

Fermer la recherche