“Reconstruire Ensemble” : faisons vivre l’esprit de solidarité !

12 mai 2020 - Garde d’enfants, services à nos aînés, accès à l’éducation et au logement… La crise sanitaire a des conséquences sur notre vie quotidienne et demande de nouvelles réponses en matière de solidarité, bien au-delà du seul domaine sanitaire.

reconstruire-ensemble-solidarite

Depuis le début du quinquennat, le Gouvernement travaille à préserver les valeurs essentielles de fraternité et de solidarité, en témoigne la mise en place récente de l’aide exceptionnelle à destination des familles modestes ou des jeunes en situation de précarité.

Aujourd’hui, des besoins nouveaux émergent et certaines solidarités établies sont mises à l’épreuve, notamment entre les générations ou entre les territoires. Les difficultés économiques consécutives à l’épidémie renforceront pourtant le besoin de solidarités ; nous devons donc améliorer les mécanismes permettant de faire vivre cet esprit si cher à notre pays.


Donnez-nous vos idées, participez à notre grande consultation


Renouons les liens de solidarité entre les générations ! La fracture intergénérationnelle s’est renforcée lors de cette pandémie : il y a une asymétrie du risque sanitaire entre les jeunes et leurs aînés. Et plus encore, la crise a d’une part mis en lumière les problèmes liés à la dépendance et au grand âge ; et d’autre part le risque pour la jeunesse de connaître des difficultés économiques importantes dans un futur proche.

Il s’agit donc de questionner sur trois volets :

  • Comment mieux protéger nos aînés ? Interrogeons-nous sur les mécanismes à mettre en oeuvre pour assurer la solidarité financière et la prise en charge de la dépendance.

  • Comment aider les jeunes générations ? C’est ici que nous devons repenser le pacte de solidarité à l’égard de la jeunesse, par exemple via la création d’un capital jeune.

  • Comment réconcilier les générations ? Demandons-nous par quels moyens il serait possible de généraliser le mentorat scolaire ou entrepreneurial ou encore de renforcer l’offre de colocation intergénérationnelle.

« Si notre action en la matière a été massive depuis trois ans, il convient désormais d’aller plus loin en tirant les leçons de la crise, en tenant compte des nouveaux besoins qu’elle a mis en évidence. »
Stanislas Guerini, Délégué général de LaREM

Répondons aux besoins spécifiques des familles et des personnes les plus vulnérables ! La crise met en lumière des failles économiques d’abord mais aussi sociales, pédagogiques, numériques, au sein de notre société. C’est le premier enseignement de cette crise : protéger durablement les enfants et les familles les plus fragiles impose d’avoir une approche globale de ce qui se joue au sein du foyer.

Comment faire de notre politique familiale un bouclier de protection et de réduction des inégalités ? Nous devons aussi anticiper et adapter notre société aux besoins de personnes en situation de handicap, et limiter le risque de décrochage pour les personnes en situation de grande précarité économique et sociale.

Une réflexion qui doit également nous pousser à repenser l’habitat, les deux mois de confinement à domicile ayant changé radicalement le regard posé sur ce sujet. Comment offrir des conditions d’habitat dignes à tous ? Interrogeons-nous aussi sur les solutions innovantes à déployer pour accélérer la création de logements et d’hébergements d’urgence, dans un contexte financier contraint.

Assurons une coordination efficace et un engagement transversal en matière de solidarités ! La France bénéficie d’un des meilleurs systèmes de solidarité. Pour autant, la situation actuelle met à l’épreuve des politiques de solidarité qui sont de plus en plus interdépendantes, et dont les bénéficiaires relèvent d’une grande diversité de dispositifs. Nous devons mieux coordonner l’action publique en matière de solidarités, tout en assurant une bonne interface avec les acteurs associatifs et l’économie sociale et solidaire, leur travail étant essentiel pour assurer un maillage complet des publics et des territoires.

Enfin, il s’agit de réfléchir aux outils à instaurer pour encourager les citoyens à s’engager dans le milieu associatif ; par exemple, faut-il mettre en place un système de bonus pour inciter à l’engagement associatif et citoyen ?


  • Le programme "Reconstruire Ensemble" de La République En Marche
Le Mouvement mobilise l’ensemble de ses adhérents et cadres, pour un travail collectif jusqu'à la fin du mois de juin sur quatre grands défis fixés par le Délégué général : changer de modèle, construire de nouvelles solidarités, garantir notre souveraineté et restaurer la confiance pour consolider notre démocratie.

Ateliers de la reconstruction dans les comités locaux, consultation directe des adhérents sur chaque thématique, groupes de travail composés d'experts, conférences-débats hébdomadaires... L'ensemble du dispositif est à retrouver ici : https://en-marche.fr/apres-la-crise

Cette réflexion collective, menée sur l'ensemble du territoire, permettra à LaREM d'établir des propositions visant à construire la société dans laquelle nous voulons vivre demain.

A lire aussi :

Dernières actualités

Fermer la recherche