Portrait de candidats : Rachida Kaaout

9 octobre 2019 - En juin, elle a fait partie de la première vague d’investiture de LaREM pour les élections municipales de 2020. Rachida Kaaout, 41 ans, sera la candidate du Mouvement à Ivry-sur-Seine en mars prochain. Portrait d’une cheffe d’entreprise passionnée.

Si elle n’a jamais été militante, Rachida Kaaout s’est toujours intéressée à la politique. Cheffe d’entreprise reconnue spécialisée dans le e-commerce, le marketing et la distribution, cette femme de 41 ans est passée par l’associatif. Car s’il y a une chose à laquelle la candidate croit fortement, c’est à l’entraide entre les générations : “Je suis convaincue que l’intergénérationnel est la clé et qu’en mêlant les générations, on peut résoudre beaucoup des problèmes de notre société.” C’est d’ailleurs ce qu’elle développe avec son association, Au Fil De l’Aube : “On organise du soutien scolaire, des ateliers de transmission de savoir, on aide les plus jeunes à préparer leurs entretiens d’embauche… C’est comme un cours d’éducation civique, mais sans le bouquin ! On apprend à bien parler, à écouter, à évoluer…”

Un engagement qui la mènera d’ailleurs tout droit vers ses premiers pas en politique. En 2018, elle part à la recherche de locaux pour accueillir son association, sans succès. Un coup de gueule sur le compte Facebook de la mairie d’Ivry-sur-Seine lui vaudra d’être repérée par les équipes d’Action Quartiers, le programme de La République En Marche qui a pour objectif d’aller chercher des citoyens éloignés de la politique et de les former pour les préparer à prendre des responsabilités politiques : “Ils m’ont aidée à trouver des solutions à mes problématiques”. Puis elle enchaîne avec les formations du programme 1000 Talents.

Mais le déclic pour se lancer dans la course aux municipales arrive vraiment le 8 mars 2019, lors de la journée internationale des droits des femmes. Rachida Kaaout prend alors part à un événement “Actions Quartiers : paroles aux femmes”. Devant Muriel Pénicaud et Julien Denormandie, des habitantes de Gentilly témoignent de leur quotidien souvent très difficile. Des situations qui résonnent dans le coeur de cette cheffe d’entreprise passionnée. Chacun, à son échelle, peut agir pour changer les choses. Elle décide de se lancer dans la course aux municipales dans la ville d’Ivry-sur-Seine, où elle habite depuis 10 ans.

"Je me suis demandé si j'avais les armes (...) Mais le Mouvement m'a donné les bons outils"

Au moment d’annoncer sa candidature, Rachida Kaaout a une seule crainte : “La politique, c’est un domaine avec lequel je n’étais pas vraiment familière. Je me suis demandée si j’avais les armes, si j’allais réussir à en apprendre les codes. Mais le Mouvement m’a donné les bons outils.” Depuis son investiture, elle confie apprendre chaque jour : “Cette campagne n’est pas un défi mais plusieurs à la fois.”

Quelques heures après la conférence de presse annonçant son investiture, tout commence : “On a fait une première réunion avec le comité, mis en place un rétro-planning, défini les responsabilités de chacun…” Son projet, elle le construit avec les Ivryens et les Ivryennes : “J’ai besoin de comprendre les attentes de chacun.” Chaque vendredi, à la manière du Grand Débat, elle organise une consultation citoyenne par thématique. Les habitants sont invités à venir donner leur avis sur ce dont la ville a besoin en matière d’écologie, d’éducation, de politique sociale… “À Ivry-sur-Seine, il y a 52% de taux d’abstention. Les habitants se sont complètement désintéressés de la politique. Là, on les prend par la main. Certains arrivent énervés mais on est là pour construire et trouver des solutions. Je leur demande ce que, eux, ils feraient pour améliorer les choses.” Des consultations qui sont prévues jusqu’à la fin du mois de novembre et qui serviront à construire le programme de la candidate.

La candidate aux élections municipales confie être une admiratrice de Michelle Obama pour sa proximité avec les gens et son humilité mais aussi du président de la République, Emmanuel Macron : “Il a cassé les codes et remis chaque citoyen au coeur des politiques à venir”. Elle invite d’ailleurs tous les citoyens engagés à faire comme elle et se lancer : “N’ayez pas peur ! On ne s’en rend pas forcément compte mais on peut radicalement changer les choses en s’investissant. Faites les choses avec vos tripes.”

Dernières actualités

Fermer la recherche