Poitiers : “L'impact de la crise sanitaire a confirmé notre diagnostic pour la ville”

27 mai 2020 - Dès le lendemain du 1er tour des élections municipales, les colistiers emmenés par Anthony Brottier ont déployé leur énergie au service d’initiatives solidaires pour les Poitevins. L'une d'entre eux nous raconte.

Sylvie, n°2 sur la liste “Ma priorité, c’est vous”, souligne que la crise du Covid-19 a touché plus durement certains d’entre nous. “Dans les quartiers prioritaires de la ville, les enfants n’avaient pas tous accès dans de bonnes conditions à la classe à la maison” explique-t-elle. D’où l’idée de fonder un collectif de “volontaires” pour proposer un accompagnement scolaire aux enfants les plus vulnérables.

« Nous étions encore dans la dynamique de la campagne : notre mobilisation face à la crise a pu être très rapide. »
Anthony Brottier, candidat à la mairie de Poitiers

40 enfants accompagnés de la maternelle au collège

Sylvie a très vite été alertée par Solange, également colistière, des difficultés liées à “Ma classe à la maison” dans les Quartiers prioritaires de la ville. Ce qui manquait aux enfants, au-delà parfois du matériel informatique, était surtout un accompagnement. Sylvie souligne l’engagement formidable des enseignants pour suivre leurs élèves et lutter contre le décrochage scolaire, qu’elle a souhaité épauler dans leur démarche. Très vite suivie par une dizaine d’autres colistiers, ils ont bientôt formé un collectif de 25 volontaires, en mesure de proposer un accompagnement à 40 enfants, de la maternelle au collège. “Grâce à un lien privilégié entre le volontaire, l’enfant et sa famille, le collectif a apporté à des familles défavorisées un soutien scolaire mais aussi organisationnel, en rythmant la semaine des enfants avec des rendez-vous fixes et en facilitant le suivi des devoirs envoyés par l’enseignant” détaille Sylvie.

Aujourd’hui, avec la reprise des écoles, le travail du collectif a ralenti, mais les liens de confiance noués avec les familles n’ont pas disparu. En contact avec les directeurs des écoles des enfants, auxquels elle a fait parvenir une synthèse du travail du collectif, Sylvie veut tirer les enseignements de cette initiative pour adapter en conséquence le suivi scolaire proposé aux élèves des Quartiers prioritaires.

« Tout ce qu’on a vécu ces dernières semaines, ensemble et séparément, a conforté ce qu’on a porté au long de la campagne. »
Anthony Brottier, candidat à la mairie de Poitiers

“Tout ce qu’on a vécu ces dernières semaines, ensemble et séparément, a conforté ce qu’on a porté tout au long de la campagne, par exemple la lutte contre l’isolement de certains poitevins qui se sentent abandonnés par la ville ou le besoin de proximité entre les habitants et les élus” conclut Anthony. “Et la pertinence de nos propositions, comme la création d’adjoints de quartier, apparaît en plein jour !”

Dernières actualités

Fermer la recherche