Les premières mesures du plan de mobilisation nationale contre l’isolement

9 avril 2020 - Les mesures de protection pour faire face au Covid-19 impactent davantage les personnes isolées âgées ou fragiles. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a engagé un plan de mobilisation nationale d’urgence pour lutter contre l’isolement.

Si ce plan a tout d’abord un objectif à court terme, celui de protéger les plus fragiles pendant la période de confinement, il doit aussi permettre de préparer l’après et de valoriser la mobilisation nationale initiée par les bonnes actions des Français(es) : “Identifier les leviers qui sont aujourd’hui à la main des pouvoirs publics, des acteurs de terrain et de la société civile pour combattre l’isolement des personnes fragiles – c’est-à-dire, nos aînés et les personnes en situation de handicap - pour le temps de crise mais aussi pour la période qui suivra.”

Pilotée par Jérôme Guedj, ancien Président du conseil départemental de l’Essonne et ancien parlementaire, une équipe composée de trente experts et acteurs de terrain a remis, le 6 avril, un rapport au ministre des Solidarités et de la Santé, comprenant 42 propositions et une première série de recommandations. Olivier Véran a décidé de valider immédiatement 5 d’entre elles.



1. Le renforcement immédiat du numéro vert national d’écoute de la Croix Rouge avec une attention spécifique pour les personnes âgées, fragiles et isolées.

En partenariat avec la Croix-Rouge Française et avec l’appui d’entreprises et mutuelles qui mobiliseront à titre gracieux des écoutants, la plateforme assurera un soutien psychologique et d’orientation pour personnes âgées, fragiles et isolées.


2. Le rappel d’un message et d’une responsabilité forte : “Téléphonez, téléphonez, téléphonez”.

Le rapport souligne l’élan de solidarité initié par les Français(es) depuis le début de la crise : prendre des nouvelles de nos aînés, faire des courses alimentaires pour ses voisins les plus fragiles, etc.

Pour pérenniser et généraliser ces gestes solidaires à l’ensemble du territoire, les services des communes et des départements doivent avoir les moyens juridiques nécessaires afin d’appeler régulièrement les personnes fragiles et isolées.

A ce jour, les communes n’ont pas connaissance des bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d'autonomie (APA) et de la Prestation de compensation du handicap (PCH) qui vivent sur leur territoire et ne peuvent donc pas prendre de leurs nouvelles. Pour faciliter le partage de fichiers et la coordination entre les collectivités, Olivier Véran, en lien avec Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, consultera l’Assemblée des Départements de France afin de prendre les dispositions juridiques nécessaires.


3. La mise à disposition d’outils concrets pour faciliter la mobilisation des maires et des conseils départementaux, en première ligne pour maintenir le lien social dans cette crise.

En lien avec les associations d’élus et à partir des bonnes pratiques recensées dans leurs territoires, des outils concrets ont été élaborés pour faciliter leur mobilisation :
- un plan d’action territorial reposant sur les 10 besoins essentiels des personnes fragiles comme se nourrir, se soigner, retirer de l’argent ou encore organiser sa vie quotidienne (poubelles, courrier, animal de compagnie…) ;
- une cellule de coopération locale contre l’isolement au niveau local ;
- ou encore une grille d’évaluation téléphonique de la fragilité à destination des écoutants dans les Centres communaux d'action sociale (CCAS) et les villes.
« S’atteler à rompre l’isolement des âgés et des plus fragiles, c’est d’abord assumer que c’est un enjeu des politiques publiques, et pas une fatalité inhérente à la nature humaine ou à nos sociétés. »
(extrait du rapport, page 41)

4. L’identification des ressources permises par les nouvelles technologies et les acteurs de la Silver économie pour soutenir les aidants et professionnels du soin et de l’accompagnement, à domicile et en établissement.

Dans les EHPAD et les établissements spécialisés accompagnant des personnes handicapées, comme pour les acteurs du domicile, le maintien du lien social est rendu compliqué par les mesures de protection sanitaire.

La mission confiée à Jérôme Guedj permet d’identifier et de recenser dans un annuaire toutes les solutions et ressources offertes par les nouvelles technologies et les acteurs de la Silver économie.


5. La diffusion des bonnes pratiques et des initiatives locales pour lutter contre l’isolement, grâce à une plateforme hébergée par le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Sur le même objectif que la plateforme solidaires-handicaps, elle permettra à chacun(e) de s’inspirer des bonnes pratiques et des initiatives locales en matière de lutte contre l’isolement.

« Des initiatives spontanées, nombreuses depuis le début de la crise, sont venues témoigner de notre attention individuelle et collective aux aînés. »
(extrait du rapport, page 4)

Au-delà de ce premier rapport, la mission poursuit ses travaux pour identifier de nouvelles pratiques à partager, enrichir ses recommandations, et s’assurer de leur mise en œuvre afin de préparer l’après-crise.

  • Pour consulter le rapport dans son intégralité : cliquez ici

Dernières actualités

Fermer la recherche