Santé mentale : Emmanuel Macron annonce des mesures inédites

28 septembre 2021 - En clôture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, le Président de la République a annoncé hier plusieurs mesures inédites visant à remettre ces problématiques au cœur de notre politique de santé publique.

PR Assises santé mentale

Avec plus de 23 milliards d'euros par an, les dépenses remboursées au titre de la souffrance psychique et des maladies psychiatriques sont le premier poste de dépenses de l’Assurance maladie.

Parce que 1% de la population est touchée par la schizophrénie et 2% par les troubles bipolaires, parce qu'une personne sur cinq est sujet à un trouble psychique, parce que 15% des 16-25 ans sont confrontés à la dépression et parce que l'épidémie du Covid-19 a aussi eu des conséquences psychologiques, il était temps de lever les tabous et mettre la santé mentale au cœur du débat public !


C'est l'ambition du Président Emmanuel Macron, rappelée en clôture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie le 28 septembre 2021 : mieux informer, mieux prévenir, mieux considérer les professionnels de santé, mieux accompagner celles et ceux qui en ont besoin.


Parmi les annonces du Président de la République, deux d'entre elles sont majeures :

  • Dès 2022, l’Assurance maladie remboursera les consultations de psychologues libéraux dès l'âge de 3 ans (40€ pour la 1ère séance, 30€ pour les suivantes).
  • 800 postes seront créés dans le secteur et 80 M€ seront dédiés aux centres médico-psychologiques dès 2022, afin de réduire au maximum les délais d’attente.



Le Gouvernement va concentrer son action sur la prévention des troubles psychiques, l’organisation de l’offre de soin et l’investissement dans la recherche. Six mesures clés seront mises en oeuvre, visant :

  • La prévention : développement des premiers secours en santé mentale dans tous les secteurs de la société.
  • Les enfants et ados : création d'une maison des adolescents dans chaque département ; création de 100 places en accueil familial thérapeutique sur 2 ans ; hausse, sur 3 ans, des effectifs des centres médico-psychologiques (CMP) infanto-juvéniles, soit 400 ETP.
  • La psychiatrie adulte : hausse des effectifs des CMP entre 2022 et 2024 (400 ETP).
  • Les personnes âgées : création de 20 équipes mobiles pour prendre en charge les personnes âgées en EHPAD et dans les structures médico-sociales.
  • La formation : création de 12 postes d’enseignants chercheurs en psychiatrie supplémentaires entre 2022 et 2025.
  • La recherche : création de l’institut de stimulation cérébrale et le centre e-CARE de prise en charge et de recherche sur l’enfant.


Pour en savoir plus, consultez le dossier de presse.


Dernières actualités

Fermer la recherche