Emmanuel Macron : “Rebâtir notre souveraineté nationale et européenne”

31 mars 2020 - Le chef de l’Etat, qui s’est exprimé depuis une fabrique de masques près d’Angers, a renouvelé sa volonté d’assurer la souveraineté de notre pays pour combattre l’épidémie de Covid-19.

Le président de la République, s’est rendu, ce mardi 31 mars, à Saint-Barthélémy-d’Anjou, près d’Angers (Maine-et-Loire), sur le site de l’entreprise Kolmi-Hopen. Spécialisée dans la fabrication de matériel médical et chirurgical, cette PME est fortement mobilisée dans le cadre de la crise contre le Covid-19 : 4 millions de masques chirurgicaux sont produits, chaque semaine, sur ses lignes de productions qui fonctionnent dorénavant 24h/24.

Ce déplacement illustre la mobilisation exceptionnelle des entreprises françaises pour mener ce combat contre l’épidémie, un défi à réussir d’une part pour équiper les soignants et protéger la population, et d’autre part pour renforcer la souveraineté de notre pays.

  • Équiper nos soignants en première ligne grâce aux industries françaises

A cause de cette épidémie, nous sommes passés d’un besoin de 4 millions de masques chirurgicaux par semaine à 40 millions. Différents leviers ont été mobilisés par le Gouvernement : mobilisation des stocks en début d’épidémie, mise en place de mesures de réquisition début mars, importation de plus d’un milliard de masques en provenance de Chine… Aujourd’hui, la priorité du président de la République et du Gouvernement est d’augmenter notre production nationale.


Jusqu’à présent en France, nous pouvions produire 3,3 millions de masques par semaine. La capacité de production va être fortement augmentée et d’ici 3 à 4 semaines, 1 million de masques seront produits par jour pour atteindre d’ici fin avril, 15 millions de masques par semaine.

Emmanuel Macron a en outre rappelé la nécessité pour le milieu hospitalier d’obtenir rapidement des respirateurs. Il a annoncé la création d’un un consortium français mené par Air Liquide, Schneider, Valeo et PSA : 10 000 respirateurs seront prêts d’ici mi-mai, 250 seront livrés dans les 8 prochains jours. Cette commande accompagne l’objectif annoncé, samedi 28 mars, par le Premier ministre et le ministre de la Santé de parvenir au déploiement de 14 000 lits de réanimation courant avril.

  • Mobiliser nos entreprises pour protéger la population en deuxième et troisième lignes

Agir tout d’abord pour les soignants, mais aussi pour toutes les professions exposées, qui ont une angoisse et attendent des masques. S’il n’est pas possible de leur promettre des masques chirurgicaux destinés en priorité au personnel médical, le Gouvernement a mobilisé les industriels français du textile, afin de proposer de nouveaux types de masques anti-projections. Près d’un demi-million seront produits à court terme.

Autre illustration de cette solidarité : le gel hydroalcoolique, qui fait aujourd'hui partie de notre quotidien pour respecter les gestes barrières. Grâce aux entreprises françaises mobilisées pour produire et apporter ces gels, notre production augmente de 40 000 à 500 000 litres par jour.

Comme l’a rappelé Emmanuel Macron, nos besoins en médicaments et matériels médicaux sont désormais soumis à une forte tension sur le marché mondial. Face à cela, le Gouvernement apporte une dotation spéciale à Santé Publique France de 4 milliards d’euros pour passer ses commandes.

Mais la priorité annoncée par le président de la République est de produire davantage en France et en Europe : augmenter les volumes, accompagner l’achat de machines, embaucher du personnel, créer de nouvelles capacités, reconvertir des installations existantes…

Dernières actualités

Fermer la recherche