La finance verte

11 décembre 2017 - Comprendre le financement de l’économie verte.

“Finance verte”, de quoi parle-t-on ?

La finance verte s’inscrit dans le cadre de l’investissement socialement responsable (ISR). Elle englobe toutes les opérations financières qui ont pour objectif de favoriser l’essor de la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique.

Cette année, la France se place à la 3e place des pays pratiquant cette finance durable. Notre pays s’est illustré avec l’émission d’une “obligation verte” souveraine d'un montant de 7 milliards d'euros. Loin devant le reste de l’Europe, cette dynamique s’explique aussi par l’élan donné par notre pays lors de la COP21 en 2016.


Le saviez-vous ?


Une obligation « verte » (« green bond » en anglais) est émise sur le marché afin de financer des projets liés spécifiquement à l’environnement. Une obligation verte se distingue d’une obligation classique par le fait que son émetteur s’engage à présenter un compte-rendu détaillé sur les investissements réalisés pour attester l’affectation de ceux-ci à des projets liés à l’environnement.

Financement participatif

Les projets s’inscrivant dans le secteur du développement durable font souvent appellent au financement participatif pour émerger. Les types de financements participatifs sont divers. Il y a le don, le prêt ou encore l’investissement en titre : actions, redevances, obligations, etc.

Vous pouvez participer au financement d’un projet pour la croissance verte.
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire (MTES) et Stéphanie Savel, présidente de l’association Financement Participatif France (FPF) ont annoncé la sélection des douze premières plateformes de financement participatif qui vont pouvoir labelliser les projets de « Financement participatif pour la croissance verte ».

Les porteurs de projets qui souhaitent faire appel au financement participatif et être labellisés peuvent s’adresser dès à présent à ces plateformes qui leur transmettront un formulaire de candidature.

http://financeparticipative.org/label-croissance-verte/

« C'est un outil qui permettra, je le souhaite, de donner confiance aux épargnants qui souhaitent investir, par le financement participatif, dans des projets proches de chez eux et respectueux de l'environnement. »
Nicolas Hulot.
Ces projets pourront ainsi porter l’étiquette “verte” et bénéficier également des obligations vertes, car ce ne sont pas les investisseurs qui manquent aujourd’hui en France.

Dernières actualités

Fermer la recherche