Ce que fait l’Europe pour... l’environnement

9 mai 2019 - Comment l’Union européenne (UE) agit pour protéger l’environnement ? Comment ces mesures se répercutent dans le quotidien des Françaises et des Français ? Et que propose la liste Renaissance pour accélérer la transition écologique ? On fait le point.

Les compétences de l’Union européenne en matière d’écologie

L’environnement est une compétence partagée de l’Union européenne avec ses États membres, c’est à dire que l’UE et les pays dont elle est composé sont habilités à légiférer sur la question et à adopter des actes contraignants.

Ses objectifs sont :

  • De protéger, conserver et améliorer le capital naturel de l’Union ;
  • De rendre l’économie européenne efficace dans l’utilisation de ses ressources écologiques, compétitive mais aussi sobre en carbone ;
  • De protéger les citoyens de l’Union contre les pressions et les risques liés à l’environnement.

L’Union européenne dispose d’une politique environnementale depuis 1972 ! Elle met notamment en place des programmes de recherche et des réglementations spécifiques à la question environnementale.

Par exemple : la restriction de l’usage des sacs plastique est une réglementation imposée par l’Union européenne.

L’Union européenne participe également au financement de projets environnementaux sur ses territoires.

En France, ça donne quoi ?

  • Pour protéger la Loire, une enveloppe de 33 millions d’€ est mise à la disposition des 8 régions bordant le fleuve afin de prévenir les inondations, protéger l’environnement et développer ses activités.

  • Dans l’Aveyron, 6 000 foyers sont alimentés en électricité grâce à la centrale solaire La Découverte financées à hauteur de 220 millions d’€ garantis par la Banque européenne d’investissement.

  • Dans la Marne, à Bazancourt, le Centre Européen de Biotechnologie et Bioéconomie qui travaille sur les alternatives aux énergies fossiles a bénéficié d’une aide de plus de 2,8 millions d’€.

Ce que propose la liste Renaissance



La transition écologique est la priorité des candidats de la liste Renaissance aux élections européennes.

Parmi les mesures du programme, on trouve :

  • Un investissement de 1000 milliards d’€ d’ici 2024 dans la transition écologique. Cet argent sera utilisé pour développer les énergies et les transports propres, rénover les logements et accompagner la reconversion des travailleurs des secteurs en transition ;

  • La création d’une Banque du climat afin d’orienter l’épargne des Européens vers la croissance verte ;

  • La taxation du transport aérien ;

  • La fermeture de toutes les centrales fonctionnant aux énergies fossiles d’ici 2050 ;

  • La sortie du glyphosate d’ici 2021 et la division par deux des pesticides d’ici 2025 ;

  • La création d’une force sanitaire contre les fraudes alimentaires ;

  • L’interdiction du plastique non-recyclable d’ici 2025 ;

  • La défense du budget agricole pour assurer un revenu élevé à tous les agriculteurs et orienter les aides au secteur vers les modèles propres et respectueux du bien-être animal ;

  • Un accord sur la protection de la biodiversité (terrestre et marine) d’ici 2020.

Découvrez le programme Renaissance en intégralité

Cliquez ici !

Dernières actualités

Fermer la recherche