Rencontre avec Youssef, à l'initiative d'un projet pour aider les soignants

14 avril 2020 - Youssef est animateur du comité local de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise). Avec un ami, il a eu l’idée au début de la crise sanitaire de proposer des trajets gratuits en VTC au personnel soignant, pour les soulager. Explications :

Comment s’est organisée votre initiative pour accompagner en VTC le personnel soignant jusqu’à son lieu de travail ?

Dès le début du confinement, une infirmière de ma famille m’a confié que ça allait être très difficile d’aller travailler si les transports ralentissaient. En région parisienne, certains doivent se lancer dans des trajets qui durent jusqu’à 2 ou 3 heures pour rejoindre leur hôpital ! Or, à côté de mon emploi principal,je suis chauffeur VTC : j’ai donc proposé, bénévolement, mes services pour réaliser des trajets entre les domiciles et les lieux de travail du personnel soignant, dans le secteur de Gonesse. En échangeant avec un ami, nous avons imaginé élargir le dispositif et le proposer dans toute l’Ile-de-France. Aujourd’hui, notre groupe compte plus de 100 chauffeurs ! Nous avons ensuite travaillé pour faire connaître notre initiative, en appelant les hôpitaux et en faisant circuler des messages sur Facebook et Telegram. Nous avons aussi pu compter sur la mobilisation des députés du Val-d’Oise pour nous aider à déployer notre projet.

Concrètement, comment le personnel soignant peut-il faire appel à vous ?

Tout commence par une prise de contact par téléphone ou SMS, avec les détails de la prise en charge : lieux de départ et d’arrivée, horaires. Je me charge ensuite de partager cette demande sur le groupe des chauffeurs, qui peuvent ensuite y répondre au mieux. Nous sommes nombreux, mais nous ne sommes pas forcément bien répartis sur tout le territoire francilien. Parfois, quand nous ne pouvons pas honorer la demande, nous orientons les soignants vers d’autres dispositifs, on essaie de trouver une solution. Personnellement, j’ai déjà réalisé une trentaine de trajets dans l’Est du Val-d’Oise. A chaque fois, j’ai pu constater à quel point cela soulage les soignants que je conduis : ils ne parlent pas beaucoup, car ils sont occupés à fermer les yeux quelques instants sur la banquette arrière ! Et c’est tant mieux : les aider et leur permettre de se reposer, c’est exactement l’objectif poursuivi par notre initiative.

Le confinement se prolonge : comment fonctionne l’initiative sur la durée ?

De mon côté, en tant que technicien informatique pour l’AP-HP, j’ai repris le travail le 1er avril. Je consacre donc surtout mes weekends aux trajets pour les soignants. Pour les chauffeurs qui en font plus régulièrement, nous avons mis en place une petite cagnotte, uniquement alimentée par des dons, pour participer à la prise en charge des pleins d’essence. Nous donnons tous volontiers de notre temps gratuitement, malheureusement nos voitures sont un peu plus exigeantes !

Dernières actualités

Fermer la recherche