Municipales 2020 : 3 questions à... Pierre-Gaël Bessiere

13 mars 2020 - C'est la fin de la campagne officielle pour les élections locales. Pierre-Gaël Bessière, Délégué Général Adjoint en charge des territoires et des élections des Jeunes avec Macron, revient pour nous sur l'engagement des jeunes pendant ces élections.

1) Dans le cadre des élections municipales, quelles sont les priorités politiques des JAM ?

Les Jeunes avec Macron ont été très impliqués dans les campagnes municipales partout en France pour défendre les valeurs progressistes et l’importance de l’engagement des jeunes en politique. Cette implication des JAM partout sur le territoire, dans les grandes villes, comme dans les communes rurales, montre bien notre volonté de poursuivre le renouveau des visages et des usages à tous les échelons. C’est la première priorité que nous nous sommes fixés à la suite de notre élection au Conseil national en juillet dernier.
Pour incarner ce renouveau, notre objectif était d’accompagner chacun de nos adhérents dans leur parcours politique via le développement de formations adaptées aux problématiques locales. Ces deux objectifs me semblent aujourd’hui atteints et je suis fier que le travail de tous les JAM, tant sur la partie programmatique que sur la mobilisation, ait payé puisque l’on compte aujourd’hui plus de 500 Jeunes avec Macron candidats pour les prochaines élections municipales.
Notre prochaine priorité sera de faire émerger un véritable réseau de jeunes élus progressistes en capacité de porter dans toutes les communes les valeurs de notre Mouvement et d’être les porte-voix des combats et projets des JAM.


2) Quelles actions avez-vous menées pour aller dans le sens de ces priorités ?

Pour porter nos valeurs et encourager l’engagement des jeunes en politique au niveau local, nous avons mené des actions de terrain. Lors du Forum National des JAM organisé à Lille en janvier, 250 JAM se sont rendus dans 5 villes du Nord et du Pas-de-Calais dans lesquelles le FN a enregistré des scores importants pour échanger avec les habitants et les écouter, comprendre leurs choix et construire une réponse à leurs préoccupations.
Notre mouvement a également organisé plus de 500 tractages dans les universités ces derniers mois pour convaincre et échanger avec les étudiants sur leurs attentes et les réponses apportées par les candidats investis ou soutenus par LREM dans chaque ville. Les JAM ont aussi été très actifs au sein des équipes de campagne des candidats en participant à la construction des programmes et en assurant une présence constante sur le terrain.

Au-delà de ces actions de terrain, nous avons cosigné une tribune avec les Ministres Emmanuelle Wargon et Gabriel Attal pour inciter les jeunes à s’engager en politique et appeler les candidats à faire le pari de la jeunesse.


3) Quelle sera la place des JAM dans les futurs conseils municipaux ?

Plus de 500 JAM sur les listes des candidats investis par LREM, c’est incontestablement une réussite pour notre Mouvement. Je n’ai pas le souvenir qu’un autre mouvement de jeunesse ait par le passé réussi à mobiliser autant de jeunes dévoués et talentueux sur l’ensemble du territoire pour une élection municipale. Nombreux d’entre eux sont en bonne position pour être élus dans 10 jours. Ils deviendront conseillers municipaux, conseillers délégués ou adjoints au Maire et s’engageront pleinement pour leur commune.
Au-delà de leur délégation, ils seront les porte-paroles de la jeunesse au sein de leur conseil municipal et auront à cœur de défendre les thématiques qui nous sont chères comme la transition écologique, l’égalité femme-homme et le civisme.

Dernières actualités

Fermer la recherche