Rencontre avec le collectif "Solidarité Soignants T8", chaîne de solidarité dans le Morbihan

31 mars 2020 - Gaëlle, marcheuse, est infirmière à Pontivy. Très tôt, alors que les premiers clusters étaient détectés, le manque de protection sanitaire se fait sentir. Elle nous explique comment son collectif s’est organisé pour acheminer ce matériel.

Comment s’est constitué le collectif “Solidarité Soignants T8” ?

Quelques jours après le déclenchement du confinement, j’ai proposé la formation d’un groupe de citoyens engagés, professionnels du secteur médical ou para-médical ou non, pour participer à l’approvisionnement en matériel de protection sanitaire des différentes structures du territoire.
Nous sommes aujourd’hui douze à être mobilisés au quotidien, en parallèle de nos activités professionnelles, pour assurer la récupération, la répartition et la livraison du matériel. Grâce à une adresse email et à des commerces relais, comme un garage, un supermarché ou une pharmacie, nous sommes en mesure de rassembler des masques, des blouses et du gel hydroalcoolique, que nous redistribuons ensuite à une dizaine d’EHPAD, une vingtaine de cabinets libéraux, des laboratoires, mais aussi des services de soin et d’aide à domicile, des services techniques, des commerces, des pompes funèbres.
A ce jour, nous avons déjà fourni 17 000 masques !

De nombreuses entreprises et particuliers du territoire se mobilisent pour offrir au collectif du matériel sanitaire : masques, gants, solutions hydroalcooliques, blouses à usage unique, charlottes, lunettes de protection …

Concrètement, comment se passent la récupération et la livraison du matériel ?

Notre initiative a très vite été relayée par la presse et les réseaux sociaux. C’est en partie grâce à cette visibilité qu’une entreprise comme Altho nous a contactés par email pour nous proposer 5 000 masques ou qu’un fabricant de plats préparés nous a fait parvenir quelques 4 000 masques.
Il s’agit à chaque fois d’un don, de la même manière qu’une dame nous envoie quelques gants de plastique ou qu’un jeune homme nous met à disposition son imprimante 3D pour produire des visières. Notre appel à la solidarité fonctionne, cela met du baume au coeur !
Ensuite, le collectif s’occupe de constituer des lots en fonction des demandes que nous avons reçues. De manière proactive, nous avons décidé de fournir régulièrement du matériel à l’ensemble des cabinets libéraux du secteur. Nous répondons aussi, évidemment, aux demandes spontanées que nous recevons par email, environ une dizaine par jour. Nous donnons enfin rendez-vous à nos interlocuteurs dans les commerces relais, à différentes heures de l’après-midi afin d’éviter un afflux trop important en un seul instant et de pouvoir procéder aux échanges en respectant strictement les gestes barrières. Et, le lendemain, nous recommençons toute l’opération.

Des membres du collectif, font le point sur les demandes de matériel reçues.

A noter : comme son nom l’indique, le collectif intervient seulement sur le territoire de santé n°8, qui a la particularité d’être à cheval sur les Côtes-d’Armor et le Morbihan.

Dernières actualités

Fermer la recherche