Elections en Corse : tout comprendre en moins de 3 minutes

23 novembre 2017 - Les 3 et 10 décembre 2017 auront lieu des élections territoriales en Corse qui désigneront les membres de la nouvelle collectivité territoriale unique.

Pourquoi une collectivité territoriale unique ?

Actuellement la Corse comporte trois collectivités territoriales : deux conseils départementaux et l’Assemblée de Corse. Cette situation crée une multiplicité de lieux de décision peu favorable à une action efficace et coordonnée. Le 12 décembre 2014, l’Assemblée de Corse a voté la création de la collectivité territoriale unique de Corse.

Cette nouvelle collectivité rassemblera à partir du 1er janvier 2018 les conseils départementaux de Corse-du-Sud et de Haute-Corse ainsi que l’assemblée de Corse.

Quelle forme prendra ces élections ?

La collectivité territoriale unique comptera 63 conseillers qui seront élus à l’issue des élections des 3 et 10 décembre 2017. Les modalités de ce scrutin seront les suivantes :

  1. Si une liste recueille la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, il n’est procédé qu’à un tour de scrutin :
    • cette liste se voit attribuer 9 sièges ;
    • les autres sièges sont répartis entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages, à la représentation proportionnelle ;

  2. Si aucune liste n’obtient la majorité absolue au premier tour, il est procédé à un second tour :
    • seules peuvent se maintenir les listes ayant obtenu au moins 7% des suffrages exprimés ;
    • la liste arrivée en tête au second tour de scrutin se voit attribuer 9 sièges ;
    • les autres sièges sont répartis entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages, à la représentation proportionnelle.

Qui portera le projet de LaREM ?

Jean-Charles ORSUCCI a été investi par la Commission d’investiture de La République En Marche. Il était le plus à même de fédérer les citoyens et les élus locaux autour d’un projet commun. Son ambition de porter un projet républicain pour la Corse est en phase avec les valeurs du mouvement.


  • Le projet et la composition de la liste de La République En Marche.

La liste composée par Jean-Charles ORSUCCI, en lien avec la Commission d’investiture, et à la suite d’une concertation approfondie avec les acteurs locaux, rassemble très largement dans une volonté affirmée de dépasser les clivages. De nombreux colistiers de la liste menée par Jean-Charles ORSUCCI sont issus de la société civile et ont été choisis en fonction de leur implication dans la vie de l’île ainsi que dans celle du mouvement au niveau local. Cette liste participe ainsi de la volonté de La République En Marche d’intégration des citoyens au sein du processus politique.

« La volonté d'Emmanuel Macron est de dépasser les clivages entre la gauche et la droite et de répondre aux difficultés des gens de manière pragmatique. »
Jean-Charles ORSUCCI , Maire de Bonifacio

Cette orientation qui est celle du mouvement depuis sa création permettra aux citoyens de se retrouver dans une liste cohérente face à l’absence de la gauche modérée et aux divisions de la droite. Tout ceux qui souhaitent voir le pacte girondin respecté tout en permettant une autonomie accrue de la Corse au sein de la République et dans le respect de la constitution pourront se retrouver dans cette liste plurielle.

« Il s'agit de défendre l'idée d'une République qui protège la Corse tout en prenant en compte la diversité. »
Jean-Charles ORSUCCI , Maire de Bonifacio

Dernières actualités

Fermer la recherche