L’école inclusive, priorité du Gouvernement

25 mars 2019 - Avec un budget en augmentation de 45% depuis 2017, l’école inclusive affiche ses ambitions : un meilleur accompagnement pour les parents, une formation renforcée pour les enseignants… On fait le point sur les avancées “pour une école de la confiance”.

Entre 2005 et 2018, le nombre d’élèves scolarisés en situation de handicap est passé de 118 000 à 340 000, dont 166 000 qui bénéficient d’un accompagnement (AVS, AESH). Une forte augmentation qui est très positive mais encore insuffisante, ce qui a poussé le Gouvernement à renforcer son action en faveur d’une école inclusive. Dans la loi pour une école inclusive, 25 mesures sont ainsi consacrées au renforcement de cette école accessible à tous.

Parmi les plus importantes :

  • dès la rentrée 2019, les accompagnants seront recrutés sous contrat de droit public, en CDD de 3 ans, renouvelable une fois et permettant ensuite d’accéder à un CDI. Un changement qui va mettre fin au recours aux contrats aidés renouvelables 6 à 8 fois, une situation qui précarisaient ces accompagnants et fragilisaient les familles.

  • la famille, l’enseignant et l’accompagnant travailleront ensemble à la réussite scolaire de l’élève grâce notamment à la mise en place de “pôles inclusifs d’accompagnement localisés” (PIAL) dans 2000 collèges, 300 circonscriptions et 250 lycées professionnels. Ce dispositif a pour objet de favoriser l’inclusion scolaire des élèves handicapés en réorganisant les procédures d’accompagnement. Expérimentés depuis la rentrée dans toutes les académies, ces pôles devront « coordonner les moyens humains dédiés à l’accompagnement [...] au sein des écoles et établissements de l’enseignement public et privé sous contrat ».

  • une réforme de la formation des enseignants va permettre d’approfondir la prise en compte des besoins particuliers des élèves handicapés. 100 postes de professeurs-référents seront créés à la rentrée 2019 et 2020

  • une visite médicale en 3ème ou 4ème année de scolarisation contribuera au dépistage précoce notamment des troubles du langage ou psychomoteurs.

  • les locaux seront adaptés lors de la construction ou de la réhabilitation des établissement scolaires pour répondre aux critères d’accessibilité.

Des mesures concrètes et significatives qui montrent une nouvelle fois que le Gouvernement est déterminé à faire de l'école inclusive, l'école du XXIème siècle.

Dernières actualités

Fermer la recherche