Dépendance : le Gouvernement met tout en œuvre pour soutenir le travail des EHPAD

30 janvier 2018 - Le Gouvernement a annoncé un soutien financier de 210 millions d’euros aux EHPAD pour l’année 2018 auquel s’ajoute des mesures pour la qualité de vie au travail et pour la lutte contre la maltraitance des personnes âgées dépendantes.

Un soutien renforcé aux EHPAD

Le Gouvernement a rappelé son approche globale pour soutenir les EHPAD et leurs personnels qui accompagnent au quotidien nos aînés les plus dépendants.

« Cette colère est justifiée, je comprends l'épuisement des personnels. »
Agnès Buzyn


Soutien financier des EHPAD en difficulté

Le Gouvernement a décidé un budget supplémentaire sur le volet « santé » des personnes âgées dépendantes.

160 millions d’euros seront consacrés en 2018 au soutien des EHPAD :

  • 72 millions d’euros pour permettre le recrutement de nouveaux personnels
  • 28 millions d’euros pour l’accompagnement des établissements en difficulté
  • 10 millions d’euros pour renforcer la présence des infirmiers de nuit dans les EHPAD

Un soutien supplémentaire de 50 millions d’euros pour les EHPAD en difficulté financière a également été annoncé le 26 janvier par la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn.


Accompagnement des efforts de transformation des EHPAD

Un plan de détection des EHPAD en difficulté est mis en place pour mieux accompagner les établissements qui en ont besoin.

« Mon engagement, c’est qu’aucun établissement ne soit pénalisé. »
Agnès Buzyn


Amélioration de la qualité de vie au travail

En septembre 2017, le Gouvernement a mis en place un groupe de travail sur la qualité de vie au travail et sur les carrières des personnels dans les EHPAD.

La ministre des Solidarités et de la Santé attend prochainement les recommandations de ce rapport pour continuer à améliorer la qualité de vie au travail des personnels chargés de soutenir les personnes âgées dépendantes.


Renforcement des dispositifs de prévention et de contrôle de la qualité et de la bientraitance

À partir de 2019, une enquête de satisfaction sera menée chaque année auprès des résidents, pour évaluer la bienveillance, la bientraitance et la qualité de vie au travail. Les résultats de cette enquête seront publics.

Consciente des difficultés que connaissent certains EHPAD, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn en appelé à “arrêter l’EHPAD bashing” et à reconnaître le travail formidable que font les professionnels de santé dans de nombreux établissements.


Un plan plus général pour aider les personnes âgées dépendantes

D’autres mesures annoncées dans le programme présidentiel d’Emmanuel Macron seront mises en œuvre pour permettre aux personnes âgées de mieux vivre et de prévenir la dépendance.

Réduire la pauvreté chez les personnes âgées. Le minimum vieillesse, pour une personne seule, a déjà été augmenté par le Gouvernement de 800 euros à 900 euros par mois.

Renforcer le personnel de prévention. Emmanuel Macron s’est engagé à créer un service sanitaire de trois mois pour tous les étudiants en santé. 40.000 étudiants interviendront pour des actions de prévention, notamment prévention de la dépendance. Cette mesure est en cours de mise en oeuvre.

Anticiper les évolutions démographiques. Alors que le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans passera de 1,5 million à 5 millions d’ici 2050, la ministre des Solidarités et de la Santé a exprimé son intention de « travailler avec l'ensemble des acteurs pour réfléchir au modèle de financement de la dépendance de demain ».

Toutes nos actions en matière de dépendance

Cliquez ici !

Dernières actualités

Fermer la recherche