« En quinze mois, ce Gouvernement a fait plus qu’aucun autre sur l’écologie. »

29 août 2018 - La démission surprise de Nicolas Hulot ne doit pas occulter son très bon bilan à la tête du ministère de la Transition écologique et solidaire au cours de ces quinze derniers mois.

Le président l’a rappelé à l’occasion de son déplacement à Copenhague : « En quinze mois, ce Gouvernement a fait plus qu’aucun autre dans la même période sur ce sujet. »

Au-delà du travail quotidien et essentiel de Nicolas Hulot, c’est l’ensemble du Gouvernement et le président de la République qui sont mobilisés pour faire de la France un pays leader de la transition écologique dans le monde.

La transition engagée au niveau national :

Le Gouvernement agit pour mettre en œuvre les promesses de campagne d’Emmanuel Macron, avec par exemple :

  • Le plan de sortie du glyphosate dans les 3 ans, proposant des alternatives pour les agriculteurs.

  • L’abandon du projet aéroportuaire de Notre-Dame-des-Lande au profit d’un projet d’agriculture durable.

  • La fin des centrales à charbon d’ici la fin du quinquennat et la fermeture de Fessenheim.

  • La fin de l’exploitation et de l’exploration des hydrocarbures en France : notre pays ne sortira plus de pétrole de son sol !

  • La généralisation du chèque énergie de plusieurs centaines d’euros pour les ménages en situation de « précarité énergétique ».

  • Le passage à au moins 50% d'alimentation issue de l’agriculture biologique et des modes de productions écologiques dans les cantines scolaires.

  • Le plan Ambition bio pour que l'agriculture biologique compose 15% de la surface agricole d'ici 2022.

  • La réforme de la fiscalité énergétique visant à faire diminuer la consommation d’énergie fossiles.

  • Le Plan biodiversité qui lutte entre autre contre la déforestation ou l’interdiction des néonicotinoïdes (les insecticides « tueurs d’abeilles »).

Un leadership au niveau européen et international :

Dans la lutte contre le réchauffement climatique, le président de la République fait de la France un pays moteur :

  • La France a organisé le One Planet Summit en décembre 2017. Ce sommet avait pour objectif d'accélérer la mise en oeuvre concrète et le financement des engagements de l’Accord de Paris sur le climat.

  • Suite à la décision du gouvernement américain de quitter l’Accord de Paris sur le climat, le Président a appelé les chercheurs et universitaires américains engagés dans la cause environnementale à rejoindre la France. Cet appel a été largement entendu.

L’importance de la méthode :

À l’occasion de son déplacement à Copenhague, Emmanuel Macron a rappelé l’importance de la méthode et a alerté contre le danger des promesses faciles et sans effet :

« C’est un combat [celui de la transition écologique] qui ne se fait pas du jour au lendemain. Il implique de se confronter au réel, il vaut mieux que les petites phrases et donc il implique un travail qui va se poursuivre et un engagement sur la base de ce que j’ai promis aux Français qui sera constant et absolu de ma part. »

Dernières actualités

Fermer la recherche