Covid-19 : le président de la République donne un horizon aux Français(es)

14 avril 2020 - Le président de la République s’est exprimé ce lundi 13 avril et a annoncé, depuis l’Elysée, le prolongement du confinement jusqu’au 11 mai. Il a également fixé un plan d’action pour atteindre une nouvelle organisation sanitaire. On fait le point.

Pour sa troisième allocution depuis l’Elysée, le président de la République a tout d’abord fait un point sur la situation sanitaire : les premiers résultats du confinement et de l’application des gestes barrières se font sentir. Les entrées en réanimation diminuent, l’espoir renaît.

Chaque jour, la situation s’améliore. Emmanuel Macron a, une nouvelle fois, exprimé sa gratitude envers les personnels de santé qui sont en première ligne et mettent toutes leurs énergies au service des malades.

Il a également souligné l’importance de la mobilisation de tous les Français(es) dans cette crise : celles et ceux qui font tourner le pays, qui se sont engagé(e)s, qui protègent les plus faibles ou encore celles et ceux qui respectent les règles.

Grâce à cette mobilisation, “une production comme en temps de guerre s'est mise en place”, a-t-il ensuite exprimé. Une mobilisation nationale inédite qui permet aujourd’hui à notre pays de continuer de fonctionner et notamment d’augmenter nos productions de matériel sanitaire. Nous avons multiplié par 5 la capacité de production en masques et 10 000 respirateurs ont été produits. (Lire notre article)


  • De nouvelles mesures pour rester solidaires et soutenir toute la population
Le Président a rappelé que le Gouvernement et l’ensemble des services de l’Etat étaient pleinement mobilisés pour soutenir les entrepreneurs, les salariés et toute la population qui doit faire face à cette crise. En plus du renforcement du fonds de solidarité et la simplification de toutes les aides mises en place, Emmanuel Macron a demandé aux banques de reporter massivement les échéances bancaires et aux assurances d’être “au rendez-vous de la mobilisation”.


Un plan spécifique pour les secteurs durablement affectés, comme le tourisme, la culture, la restauration ou encore l'hôtellerie sera mis en place afin d’annuler certaines charges qui pèsent et de proposer des aides spécifiques à ces secteurs. Ce sera une priorité du ministre de l’Economie.

Pour les plus fragiles et les plus démunis, le président de la République a annoncé le versement sans délai d’une aide exceptionnelle aux familles les plus modestes et aux étudiants.

Enfin, le Président a annoncé qu’il sera prochainement possible d’organiser la visite aux malades en fin de vie dans les hôpitaux et les maisons de retraite. Une mesure qui, en y mettant toute la sécurité possible, permettra à nos aînés de moins souffrir de l'éloignement de leurs proches.


  • Déconfinement, dépistage, traitement… Une nouvelle organisation sanitaire
L'espoir renaît mais rien n'est acquis : partout le système est sous-tension et l'épidémie n'est pas encore maîtrisée. Si le Président a annoncé un début du déconfinement probable le lundi 11 mai, nous devons poursuivre nos efforts et appliquer les règles.
« Le lundi 11 mai ne sera possible que si nous continuons d’être civiques, responsables, de respecter les règles, et que si la propagation du virus a effectivement continué à ralentir. »
Emmanuel Macron, le 13 avril 2020

Le président de la République a donc annoncé d’une part, la réouverture progressive des crèches, écoles, collèges et lycées à partir du 11 mai, en fonction des résultats, et d’autre part, le redémarrage de notre activité économique, préparée en concertation avec les partenaires sociaux pour établir des règles de protection.

« Dans cette période, les inégalités de logement, entre familles, sont encore plus marquées. C'est pourquoi nos enfants doivent pouvoir retrouver le chemin des classes. »
Emmanuel Macron, le 13 avril 2020

En revanche, les frontières extérieures à l’Union européenne ou encore les lieux rassemblant du public resteront fermés. Les grands festivals et événements prévus avant la mi-juillet ne pourront pas se tenir et les personnes vulnérables resteront confinées dans un premier temps.

D’ici le 11 mai, nous devons atteindre une nouvelle organisation sanitaire en utilisant de manière massive les tests de dépistage comme nous avons commencé à le faire ; en priorisant les soignants, les personnes âgées et fragiles. L’objectif à terme est de tester toute personnes présentant des symptômes, de les isoler pour les soigner rapidement.

En plus de cette stratégie de dépistage, le président de la République a annoncé “qu'après le 11 mai, en complément des gestes barrières, l'État devra permettre à chaque Français(e) de se procurer un masque”. Par ailleurs, toutes les options sont explorées pour trouver un traitement, “notre pays est celui qui a engagé le plus d’essais en Europe”. Enfin, concernant les vaccins, qui restent la solution la plus sûre pour sortir de l’épidémie, la recherche prendra plusieurs mois.


Pour atteindre cette nouvelle organisation sanitaire, des plans massifs d’investissement sont mis en place dans les secteurs de la santé et de la recherche. D'ici une quinzaine de jours, un plan post-11 mai sera présenté par le Gouvernement et la situation sera évaluée collectivement, chaque semaine, pour adapter cette nouvelle organisation.

Dernières actualités

Fermer la recherche