Projet E3D : les explications d’Amina Dahoun, coordinatrice nationale de "Je m’engage pour l’école"

22 juillet 2020 - Amina Dahoun est enseignante au lycée professionnel Alain-Fournier de Metz. Elle détaille pour nous l’engagement E3D (“en démarche de développement durable”) de l’établissement.

“Une école tournée vers le développement durable représente une occasion majeure de faire société à l’école et d’aider les élèves à prendre conscience de l’impact qu’ils ont sur la nature, explique Amina. C’est indispensable pour les préparer au formidable défi qu’ils auront à relever : mener une vie respectueuse de la planète”.

Le lycée professionnel Alain-Fournier s’est donné pour mission d’accompagner ses élèves pour qu’ils deviennent des citoyens engagés, responsables, solidaires et acteurs du développement durable. L’établissement a donc défini un plan relatif à l’éco-citoyenneté, qui se déploie sur toute la durée de la scolarité de l’élève : c’est le plan E3D (“établissement en démarche de développement durable”).

“Le collectif défend une école républicaine éco-citoyenne, engagée pour le développement durable.” Amina Dahoun, coordinatrice nationale de "Je m’engage pour l’école"

“L’engagement dans un plan E3D nécessite la mobilisation de toute l’équipe éducative, confie Amina. Car il s’agit d’un projet d’établissement à la fois innovant et très concret, qui prend des formes multiples et touche donc à de nombreuses matières”.

La coordinatrice précise les différentes actions proposées par le lycée Alain-Fournier : construction d’un écosystème (une mangeoire, par exemple) à partir d’objets recyclés, organisation d’une journée cueillette guidée par des producteurs locaux, confection de menus bio et de menus “zéro déchets”, mise en place d’un compost, réalisation de produits ménagers naturels, valorisation des espaces verts, végétalisation des patios du lycée et aménagement de carrés potagers, etc.

Il est primordial que la démarche du lycée se concrétise par des actions précises, qui inspirent les élèves et leur donnent les bons réflexes, conclue Amina, qui espère le succès et le déploiement de la dynamique E3D.

Dernières actualités

Fermer la recherche