Collectif JMPE - Préparation de la rentrée : la réussite de la confiance collective !

22 septembre 2020 - Plus que jamais, cette rentrée, qui a concerné 12 millions d’élèves et 870 000 enseignants, aura été celle de la confiance : celle qui permet de briser les inquiétudes et de construire sereinement les bases d’une année réussie.

Une contribution de Stéphane Pini, Patricia Leterrier, Jérémy Aloi, Lena Etner et Sylvanie Duval, coordinateurs JMPE.

Confiance car les derniers mois ont été difficiles pour beaucoup mais force est de constater que les établissements scolaires se sont mobilisés de manière exemplaire pour réussir le retour des élèves dès le mois de mai et en septembre. La qualité du travail réalisé par les équipes pédagogiques et éducatives a été largement soulignée. Cette reprise de tous les élèves en septembre relevait d’une triple urgence : pédagogique, éducative et sociale.

« Cette reprise était plus que nécessaire pour les élèves qui se sont sentis isolés durant le confinement. Même si les enseignant sont fait de leur mieux pour la continuité pédagogique, le lien social et les relations humaines ont cruellement manqué aux élèves. Les enfants sont reconnaissants envers leurs enseignants pour avoir organisé la fin de l'année scolaire malgré les conditions exceptionnelles. Ils sont bien conscients qu'il faut être vigilants car le virus est toujours actif. » Sabine Vinciguerra (parent d’élève de l’Essonne)

Confiance car cet accueil a été réalisé dans un cadre sanitaire à la fois précis et souple. Précis car, comme partout ailleurs, le respect des règles sanitaires essentielles continue d’être assuré (gestes barrière, hygiène des mains, port du masque pour les adultes et les élèves de plus de 11 ans, nettoyage et aération des locaux, ...). Souple car les configurations des établissements scolaires sont différentes et les équipes ont su les adapter au mieux à leurs spécificités locales.

Comme avait déjà pu le constater en mai Frédérique Garnier, parent d’élève en Loire-Atlantique, tout a été expliqué aux élèves dès le 1er septembre : « une présentation en classe a été faite aux élèves sur les mesures barrières et le protocole d'accueil. Le restaurant scolaire a également été remis en service avec des consignes et dispositions particulières. Le collège a fait preuve d'une grande capacité d'adaptation et a montré à travers ses écrits sa forte volonté d'accueillir les élèves ».

Tous mobilisés pour la réussite de cette rentrée

Confiance dans les chefs d’établissement et les directeurs d’écoles qui ont préparé pendant plusieurs semaines cette rentrée, y compris pendant les vacances estivales, en se basant sur les protocoles existants et en les adaptant aux spécificités locales. Ils se sont également appuyés sur le retour d’expérience lié au déconfinement et ont veillé à ce que tout se passe au mieux. Les familles peuvent ainsi compter sur leur professionnalisme, comme Anne Mangeot, parent d’élève de Moselle : « Il n’y a pas eu d'angoisse spécifique liée à la rentrée. Notre fille s’est posée beaucoup de questions sur l'exigence des professeurs et nous l’avons rassurée en lui disant que tout le monde a vécu cette période difficile. Nous parents, nous connaissons les écoles et leur fonctionnement. Nous leur faisons pleinement confiance et n'avons eu aucune crainte ».

Confiance dans les équipes enseignantes qui ont préparé également cette nouvelle année scolaire et qui ont tous été soulagés et heureux de retrouver tous les élèves en présentiel. Jérôme Fiumara, professeur d'Histoire-Géographie en Moselle, précise: “les vacances m'ont permis de retravailler mes cours, notamment ceux qui ont été dispensés durant le confinement. J’étais pressé de revoir des classes complètes et de faire cours normalement ». Il indique également, comme bon nombre de ses collègues, qu’il a « vraiment peur d'un retour à l'enseignement à distance ». Selon lui, « il est important que nous, les enseignants, participions à l'élaboration des plans de travail à distance ou hybrides que chaque établissement pourrait avoir à mettre en place en cas de nécessité ».

Confiance dans les collectivités territoriales, déjà fortement présentes pendant le confinement et les phases de déconfinement, et qui font des efforts importants pour accompagner la mise en place de cette rentrée :

« C’était ma première rentrée en tant qu’élue, je l’ai abordée de façon sereine et positive car toutes les équipes ont su s’adapter en fin d’année et je savais qu’il en était de même pour cette rentrée particulière. Sur ma commune, nous avons organisé une réunion de rentrée le lundi 31 août en concertation avec les agents du pôle vie scolaire, les enseignants de l’école publique ainsi que les animateurs périscolaires. Nous avons choisi à cette rentrée de garder l’organisation mise en place à partir du 22 juin dernier. La vigilance en ce qui concerne le respect du protocole sanitaire est bien évidemment toujours d’actualité. Il sera également question de continuer le travail entrepris sur la cohérence éducative en lien avec le Projet Éducatif Local » Sophie Cascarino (élue en Loire-Atlantique)

Confiance dans les familles car la crise que nous venons de traverser a souvent permis de resserrer leur lien avec l’École. Leur investissement dans l’enseignement à distance a été essentiel. Cette nouvelle relation doit être poursuivie et approfondie en partageant plus encore. Les élections des parents d’élèves en octobre seront aussi un moment important pour leur permettre d’être acteurs de la vie de l’établissement scolaire de leur enfant.

L’École de la confiance, c’est la certitude que tout est mis en œuvre pour que cette année scolaire se passe dans les meilleures conditions sanitaires, organisationnelles, pédagogiques et éducatives. C’est notre mission et notre devoir. Parents, élus, personnels de l’Éducation nationale ou des collectivités : nous y sommes prêts !

Dernières actualités

Fermer la recherche