Je m'engage pour l'école : 13 propositions pour réussir la rentrée

20 juillet 2020 - Le 20 juin dernier, à l’occasion de son premier Campus du Dialogue (virtuel), la communauté éducative de LaREM a présenté ses travaux à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.

4 grands axes de réflexion ont guidé nos travaux : l’accès au numérique, l’enseignement hybride, la lutte contre le décrochage scolaire et le dispositif « vacances apprenantes ». Chaque équipe départementale a formulé une proposition innovante et concrète, pour répondre à un enjeu majeur : réussir la rentrée scolaire 2020.

Utiliser une application pédagogique unique à destination des enseignants

Une proposition de l'équipe départementale JMPE de l'Aisne (coordinatrice : Sawsen CLEMENT)

Tous les outils pleins d’inventivité et de créativité sont malheureusement indépendants les uns des autres. Des mots de passe divers, des applications à installer, des formats de note différents, etc. Pour travailler avec interactivité, intemporalité et instantanéité, l’appli Getskills créée par un professeur de l’Aisne, relie entre eux les outils suivants : cloud, fichiers, exerciseur, éditeur, afin d’en faire une application unique, répondant aux besoins de tous les jours dans sa salle de classe.

Créer une cellule de lutte contre le décrochage scolaire

Une proposition de l'équipe départementale JMPE d'Ille-et-Vilaine (35) (coordinatrice : Sandrine CAROFF URFER)

Face au risque de décrochage scolaire souvent précédé de signes avant-coureurs, notre idée est de développer au sein des établissements (collèges et lycées) une culture de la prévention du décrochage scolaire, en s’inspirant du modèle des cellules de lutte contre le harcèlement scolaire. Pour ce faire, on misera sur le dépistage précoce, et la constitution d’un réseau d’intervenants, internes et externes à l’établissement. Car le décrochage scolaire est l’affaire de tout le monde, dans l’école certes, mais dans la cité aussi.

Créer un service d’aide à l’usage du numérique pour les enseignants

Une proposition de l'équipe départementale JMPE de Loire-Atlantique (44) (coordinatrice : Sylvanie DUVAL)

Dans le cadre de l’enseignement à distance durant la période de confinement, des enseignants se sont retrouvés en difficultés face à l’usage du numérique. Pour répondre à cet enjeu, nous préconisons la création d’une banque de données accueillant des tutoriels et des fiches pratiques en ligne, pilotée par un organisme de formation spécialisé dans l’enseignement à distance. Objectif : que les enseignants puissent utiliser plus facilement l’outil numérique et l’utilisent à des fins pédagogiques.

Organiser des séances de soutien scolaire dans les lycées à la rentrée

Une proposition de l'équipe départementale JMPE de Meurthe-et-Moselle (54) (coordinateur : Jean LOPES)

Si 85% des élèves de lycée général et technologique ont plutôt bien suivi les cours à distance durant la période de confinement, certains d’entre-eux ont souffert du manque de séances en présentiel pour donner du sens aux apprentissages. Nous proposons d’avoir connaissance le plus rapidement possible des heures supplémentaires allouées au soutien scolaire dès la rentrée de septembre, pour mieux appréhender la gestion des emplois du temps, parfois complexes à réaliser avec la réforme du Baccalauréat.

Mieux prévenir le décrochage scolaire par l'intelligence collective

Une proposition de l'équipe départementale JMPE de Moselle (57) (coordinateur : Jérémy ALOI)

Pour mieux répondre aux difficultés rencontrées par certains élèves et prévenir le décrochage scolaire, nous proposons la réunion une fois par mois de l'équipe éducative de la classe concernée afin de mettre en commun des méthodes et des pratiques concrètes et trouver par le biais de l’intelligence collective des solutions adaptées à l'élève. Ces réunions permettront également de rompre le sentiment de solitude et d’impuissance que peuvent ressentir certains enseignants dans leur salle de classe face à des situations particulières.

Mieux adapter les formations au monde du travail et aux enjeux de demain

Une proposition de l'équipe départementale JMPE de la Nièvre (58) (coordinateurs : Anouck CAMAIN et Didier VIRICEL)

Pour mieux orienter les élèves et jeunes adultes, nous proposons de créer un groupe de travail indépendant (personnels de l’Education nationale, chefs d’entreprises, travailleurs sociaux et élus) afin d’identifier les métiers d’avenir ou vecteurs de débouchés et porteurs d’emploi en tenant compte des enjeux environnementaux et humains pour créer des filières d’études et des formations courtes tournées vers les nouvelles technologies et la transition écologique.

Créer un Pass éducation pour résoudre la fracture numérique

Une proposition de l'équipe départementale JMPE de Saône-et-Loire (71) (coordinatrice : Armèle PORTELLI)

La nécessité de l’enseignement à distance a révélé l’inégal accès chez les élèves et parfois même chez les enseignants à un matériel informatique de qualité. De fait, nous proposons la création d’un Pass éducation de 500 euros utilisable par les enseignants pour s’équiper en matériel informatique ou se former à celui-ci et par les élèves pour s’équiper en matériel informatique ou payer des activités sportives ou culturelles en dehors du cadre scolaire.

Prendre en compte le niveau d’intelligence émotionnelle des élèves

Une proposition de l'équipe départementale JMPE de Haute-Savoie (74) (coordinatrice : Kinga IGLOI)

En complément des compétences et connaissances à acquérir dans les programmes de l’enseignement primaire, nous proposons de prendre en compte le niveau d'intelligence émotionnelle des enfants et d’ainsi évaluer à quel point ils comprennent leurs émotions et celles des autres. C'est un domaine qui a été affecté de manière très variable au cours de cette crise sanitaire et nous ne savons pas comment chaque enfant individuellement a évolué dans ce domaine. Concrètement, nous pourrions compléter les évaluations de début de CP et CE1 de quelques questions ayant attrait à l'intelligence émotionnelle et établir un état des lieux de leur connaissance de leurs émotions et de celles des autres.

La différenciation pédagogique pour lutter contre le décrochage scolaire

Une proposition de l'équipe départementale JMPE d'Essonne (91) (coordinatrice : Patricia LETERRIER)

Tous les enfants n’acquièrent pas des connaissances et compétences au même rythme. Afin de permettre à l’enseignant de consacrer plus de temps aux élèves les plus en difficultés, nous proposons que dans certaines disciplines, notamment dans le primaire, la classe soit divisée en deux groupes. L’un serait composé des élèves les plus autonomes qui pourraient regarder la leçon préenregistrée par le professeur et faire les activités liées, quand l’autre serait pris en charge complètement par l’enseignant.

Mieux faire connaitre la Réserve citoyenne de l’Education nationale

Une proposition de l'équipe départementale JMPE des Hauts-de-Seine (92) (coordinatrice : Linda MARCHAL)

La crise sanitaire a mis en lumière le rôle de la solidarité dans notre société, y compris au sein des familles et de l’Ecole auprès de nos enfants. Dans ce contexte, nous proposons de mieux faire connaître la Réserve citoyenne de l’Education nationale dont l’objectif est d’organiser et valoriser l’engagement citoyen des forces vives de la société civile aux côtés des enseignants et des équipes éducatives, pour la transmission des valeurs de la République, dans le système éducatif français.

Poser un diagnostic post-Covid-19 auprès des enfants

Une proposition de l'équipe départementale JMPE de Seine-Saint-Denis (93) (coordinatrice : Fadila TATAH)

Appréhender les conséquences post-Covid19 en organisant un diagnostic par élève nous semble être prioritaire. Que ces conséquences soient psychologiques, familiales, personnelles, matérielles, dues au faible niveau de l’enfant et/ou au niveau de compréhension, qu’elles viennent d’un événement antérieur ou postérieur à la pandémie, ces conséquences doivent être analysées et diagnostiquées afin de pouvoir aider chaque enfant à se remettre à niveau et qu’il puisse de nouveau suivre un enseignement en classe.

Donner du sens aux apprentissages à travers les défis écologiques

Une proposition de l'équipe départementale JMPE de Val-d’Oise (95) (coordinatrice : Sophie CHARMELLO)

Pour réussir la rentrée scolaire, il est essentiel de motiver les élèves en donnant du sens aux apprentissages, notamment avec les défis actuels et de demain de notre société, comme les actions en faveur du climat. Le projet « L'école face aux plus grands défis du XXIème siècle - Cap au Nord » est une grande investigation au service des enfants et de la planète et s’adresse à tous les collèges et écoles de France (en partenariat avec l’organisme international OCE -Office for the Climate Education, et en lien avec La Main à la Pâte, sous l’égide de l’Académie des Sciences et de l’APECS France).

Pérenniser l’usage du numérique en formant mieux les élèves et leurs enseignants

Une proposition de l'équipe départementale JMPE de La Réunion (974) (coordinatrice : Ramata TOURE)

Si l’enseignement à distance a mis en lumière la fracture numérique chez les élèves comme chez les enseignants, il a aussi révélé l’intérêt positif du numérique dans les apprentissages. Ainsi, nous proposons de pérenniser l’usage des nouvelles technologies dans le cadre d’un enseignement hybride à condition de mieux former les élèves par des séances dédiées et les enseignants via des formations pertinentes.

Dernières actualités

Fermer la recherche