Bruno Le Maire : “Nous sommes la première nation à présenter un budget vert”

29 septembre 2020 - Le Gouvernement a présenté, ce lundi 28 septembre, le projet de loi de finances pour 2021. Objectif : redresser l'économie tout en préparant la France aux défis de demain.

“Nous ne laisserons tomber personne”, a déclaré le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire. Avec ce projet de loi des finances, l’Etat continue de soutenir les salariés et entreprises touchés par la crise sanitaire et économique. Il prévoit également d'accélérer la transition écologique et de renforcer l’indépendance et l’innovation de l’appareil productif français.

« Le PLF 2021 est un budget de relance. Il répond à l’urgence immédiate des dizaines de milliers de PME, entrepreneurs, indépendants qui ont encore besoin du soutien de l'État pour faire face aux conséquences de la crise. »
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, le 28 septembre 2020

Sur les 100 milliards d'euros annoncés début septembre, le plan de relance consacre 35 milliards d'euros au financement des mesures de solidarité et de soutien à l'emploi.

Face à l'urgence, dès le mois d’octobre, le fonds de solidarité sera ainsi porté jusqu'à 10 000 euros, au lieu des 1 500 euros actuels, pour toutes les entreprises fermées administrativement ou qui ont perdu jusqu’à 80 % de leur chiffre d'affaires. Pour ces mêmes entreprises, l’activité partielle est prise en charge à 100% (100% du salaire net pour les salariés au SMIC et 84% dans la limite de 4,5 SMIC).

  • La France, premier pays au monde à présenter un budget vert

Plus de 30 milliards d'euros permettront d'accélérer la transition écologique : aides à la rénovation des logements, transition de notre système agricole ou encore développement de la filière hydrogène vert et de la mobilité verte.

Pour évaluer l’impact de chaque mesure et rendre cette transition concrète, le PLF 2021 s’accompagne d’indicateurs et augmente d’1,3 milliards d’euros les moyens alloués à l'écologie. Grâce à cet engagement, la France devient le premier pays au monde à disposer d’un budget vert.

  • Au service de l’innovation et de la modernisation

En proposant notamment une baisse importante et pérenne des impôts de production ainsi que le renforcement des fonds propres des entreprises, le PLF s’inscrit dans une dynamique d'accélération de la compétitivité et de l’indépendance de l’appareil productif.

Par ailleurs, les entreprises continueront d'être soutenues dans leurs démarches d’innovation et de transition numérique.

Enfin, le PLF 2021 permet également de poursuivre le financement des politiques prioritaires en faveur notamment de la justice avec 8% d'augmentation du budget en 2021 et de l’éducation avec 400 millions d'euros de revalorisations salariales dès 2021.

  • Un engagement : pas de hausse d’impôts

Augmenter les impôts serait un handicap pour le pouvoir d’achat et un poids supplémentaire pour les entreprises. Le Gouvernement maintient donc le cap dans la lignée des engagements depuis le début du quinquennant. Entre 2018 et 2021, les impôts sur les entreprises et les ménages auront baissé de 45 milliards d’euros : il s’agit de la plus forte baisse d’impôts depuis 20 ans.

Dernières actualités

Fermer la recherche