Thème 5 : Que doit faire la puissance publique après la crise ?

Diagnostic

La crise que nous connaissons a rappelé la force de l’action publique et l’engagement de ses agents. Demain, pour relever le pays, la puissance publique aura un rôle inédit à jouer. Nous devrons investir massivement dans les services publics, les agents et les infrastructures qui sont apparus, insuffisamment dotés. Ces investissements doivent s’accompagner de réformes en profondeur, et non de surface, pour répondre aux dysfonctionnements qui sont identifiés de longue date. Notre administration, concentrée à Paris, est devenue lointaine pour de nombreux citoyens. Les agents publics nationaux, les institutions sont le plus souvent à Paris. Les décisions locales sont prises dans la capitale, selon un processus complexe. Les services publics manquent dans certains territoires. Le millefeuille administratif empêche souvent de savoir qui est responsable de quoi. Trop longtemps, ces problèmes ont été traités sous l’angle technique. Mais la proximité, la capacité d’adaptation du service public, les procédures et les normes touchent d’abord les Français. Nous devons donc porter politiquement ces questions et les soumettre au débat citoyen. Il s'agira également de concentrer tout particulièrement la réflexion sur deux secteurs ou l'implication de la puissance publique est toute particulière : l'éducation et la culture.

Le groupe d'experts

La consultation des adhérents

Les "ateliers de la reconstruction" avec les comités locaux


Pour mener à bien ces ateliers de la reconstruction, tous les comités locaux disposent d’une « fiche atelier » avec des éléments de contexte et des questions pour guider la réflexion. Exceptionnellement cette semaine, trois thématiques peuvent être traitées :

Les conférences-débats

Ressources

La Veille des idées de la semaine

Puissance publique :

Éducation :

Culture :

Fermer la recherche